Aller au contenu principal

Vinexposium, le mariage stratégique de Comexposium et Vinexpo

Comexposium et Vinexpo ont officialisé le 14 septembre la création de Vinexposium, une société réunissant leurs deux portefeuilles d’évènements. Elle ambitionne d’être le leader mondial de l’organisation de salons et événements commerciaux dédiés aux vins et spiritueux.

Evènement phare de Vinexposium, Wine Paris & Vinexpo Paris est décalé de quatre mois. L'organisateur annonce la montée en puissance de sa plateforme Vinexposium.Connect avec des contenus mis en ligne au premier trimestre 2021.
© Joanna Margan

La société Vinexposium regroupe tous les événements vins et spiritueux développés jusque-là par Vinexpo (propriété de la CCI de Bordeaux Gironde) d’un côté et l'entreprise d'évènementiel Comexposium (filiale de la CCI de Paris-Ile-de-France et du fonds de Crédit Agricole Assurances) de l’autre. Effective fin juillet, la signature du contrat de mariage a abouti après 2 années de discussions. Se fixer un objectif commun de leadership mondial a motivé les deux entreprises jusque-là concurrentes. Elles ont aussi admis que leurs clients n’étaient pas prêts à suivre l’inflation du nombre de salons. Le contexte économique difficile créé par l'épidémie de Covid-19 a achevé d'accélérer les choses. Les deux fondateurs se partagent la nouvelle société à part égale.

Des objectifs stratégiques ambitieux

Le but est de « capitaliser sur les deux compétences. Cette alliance est d’autant plus légitime dans un environnement difficile », commente Renaud Hamade, président de Comexposium. Vinexposium veut aussi être une « union sacrée de tous les territoires ». Ses différents responsables ont tenu à souligner qu’ils avaient le soutien de toutes les interprofessions.

Pour Christophe Navarre, nommé président du conseil d’administration de Vinexposium, c’est « l’aboutissement d’une réflexion stratégique ». Il voit dans cette union la promesse de développer de nouvelles opportunités dans « un secteur toujours en croissance et de plus en plus mondialisé ». Un comité stratégique est mis en place pour s’adapter aux évolutions des marchés mondiaux, en perpétuel mouvement.

Rodolphe Lameyse, directeur général de Vinexposium voit son entreprise comme une « plateforme de l’industrie des vins et spiritueux pour repartir à la conquête des marchés ».

Diversifier les offres commerciales

Assurer la montée en puissance de Wine Paris & Vinexpo Paris fait partie des priorités. L'événement est programmé du 15 au 17 février 2021. Les organisateurs assurent que même si l'épidémie de Covid-19 persiste encore à cette date, ils pourront s’adapter. « On est certains d’aller au bout ».

Vinexposium couvre déjà une offre géographique étendue avec au total une dizaine d’événements dans son portefeuille dont ses salons du vin en vrac en Chine et aux Pays-Bas ou encore ses WOW! Meetings (des rendez-vous d’affaires dédiés au bio). L’entreprise veut aussi proposer une diversité de produits. Parmi eux, des rencontres :  « Nous voulons être propagateurs d’intelligence et de connaissances », affirme Rodolphe Lameyse.  

Le pari inclut une digitalisation de l’offre

Désormais un espace T@sting sera prévu sur tous les salons (hors vins en vrac et conventions d’affaires). Le concept permet aux producteurs de participer à l’événement sans s’y déplacer physiquement en expédiant ses vins qui seront proposés sur place à la dégustation par des sommeliers. Une possibilité de rendez-vous à distance sera possible entre producteurs et acheteurs.

Autre offre digitale, Vinexposium.Connect, une plateforme proposant des contenus, services et solutions online, disponibles 24/24. Elle sera lancée en remplacement de la tenue physique de Vinexpo Shanghai, à compter du 21 octobre prochain.

Un Vinexpo Bordeaux toujours au programme

Vinexpo Bordeaux n’est pas abandonné. L’événement est programmé en juin 2021 mais avec une formule renouvelée, toujours en cours d’élaboration. « Le contexte Covid nous a contraint à revoir plusieurs fois la copie », indique Rodolphe Lameyse. « On veut revenir dans le centre de Bordeaux ». L’idée est de proposer des rendez-vous d’affaires avec un symposium en ouverture. Des discussions sont prévues avec la mairie de Bordeaux pour jouer la continuité avec Bordeaux fête le vin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole