Aller au contenu principal

Recracher, ce n'est pas que pour les pros

Le geste de recracher un vin lors d’une dégustation est peu pratiqué par les non professionnels. Vin & Société lance une campagne d’information pour le faire entrer dans la panoplie des gestes de consommation responsable du vin.

Portée par cinq professionnels du vin, la campagne de Vin & Société défend le geste de recracher avec décontraction.
© Vin & Société

« Tous ceux qui recrachent mon vin l’adorent », c’est avec ce slogan intrigant que Vin & Société lance une campagne destinée à démocratiser ce geste évident pour les professionnels, mais étrange voire rebutant pour la plupart des consommateurs-amateurs de vins.

Selon l’enquête préparatoire à la campagne, 85% des dégustateurs interrogés sur des fêtes du vin ou chez un caviste, disent ne pas connaître la technique liée à ce geste, et 80% déclarent ne pas y être sensibilisés par les vignerons lors des dégustations.

« Nous avons cherché à montrer que ce rituel n’est pas compliqué. Nous l'avons dédramatisé et rendu sympathique. Nous montrons aussi que ça fait partie du plaisir de la découverte », explique Eric Hélias co-fondateur de l’agence Mutant et co-concepteur de la campagne avec son associé Nicolas Lemée.

Une double sensibilisation

Portée par cinq professionnels du vin, la campagne présente le geste de façon naturelle en évitant le jargon technique. "Si vous vous brossez les dents, vous savez cracher" dit ainsi Florence, vigneronne dans une vidéo.

Le dispositif comprend 5 affiches imprimées à 10 000 exemplaires et 20 000 leaflets expliquant le geste avec une touche d’humour. Ces outils seront diffusés via les interprofessions, les maisons de négoce et les vignerons pour être utilisés dans les lieux de dégustation. Ils se veulent aussi incitatifs pour les professionnels qui sont au contact des clients lors des dégustations. La pré-enquête a déterminé que 60% ne promeuvent pas ce geste. Présent lors du lancement, le Syndicat des cavistes a indiqué son intention de relayer aussi la campagne.

La diffusion numérique de la campagne est assurée par le site de Vin & Société, un hashtag #recracheradorer et des courtes vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.  Le budget total est de 100 000 euros.

Vin & Société fait ainsi le pari de faire du recrachage du vin lors des dégustations un nouveau réflexe pour une consommation responsable, les consommateurs osant demander le crachoir et les vignerons osant le proposer. Un défi légitime alors que les occasions de déguster tentent de plus en plus de consommateurs entre fêtes des vins, salons et activités d’oenotourisme ou de découverte.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole