Aller au contenu principal

Additifs oenologiques
Vers un report de l´étiquetage des allergènes

L´obligation d´étiqueter les additifs oenologiques allergènes a de bonnes chances d´être reportée jusqu´à fin 2007.


« Concernant l´étiquetage des allergènes, les bruits de couloir sont très favorables à une dérogation. On a bon espoir que l´Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA : European food safety authority) rende un avis favorable », confiait l´Onivins le 11 mars dernier. A cette date la commission européenne n´avait toujours pas rendu son verdict officiel sur l´obligation ou non de mentionner, dès cette année, sur les étiquettes la liste des ingrédients oenologiques susceptibles de provoquer des allergies (comme l´albumine d´oeuf, la caséine, la colle de poisson, le lysosyme ou encore les colles végétales à base de gluten). Mais à priori, « et sauf mauvaise surprise de dernière minute », les producteurs européens et donc français devraient avoir au moins deux ans de répit.
Pas encore de législation en Australie
La directive européenne devait initialement s´appliquer le 25 novembre 2005, la dérogation accordée par Bruxelles portera jusqu´au 25 novembre 2007. D´ici là les scientifiques français auront mené à terme les expérimentations en cours visant à vérifier si les vins traités sont allergènes ou non. Si non, l´étiquetage sera définitivement enterré.
En Australie, des expérimentations semblables sont menées. Aucune législation n´a pour l´instant été adoptée mais certains producteurs prennent les devants et précisent déjà sur l´étiquette la présence de traces d´additifs allergènes.
En Australie, quelques étiquettes précisent déjà la présence d´éventuelles traces d´albumine d´oeuf : « produit avec l´aide de produits à base d´oeuf et des traces peuvent subsister ». ©C. Gerland
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole