Aller au contenu principal

champagne
Une communication d’envergure

Maxime Toubart, président du SGV, souhaite dynamiser les ventes nationales de champagne grâce à une campagne de communication qui sera lancée dès cet été.
© SGV

Lors de son assemblée générale du 12 avril, le Syndicat général des vignerons (SGV) de Champagne a dévoilé le plan de déploiement de sa campagne de communication, annoncée quelque temps plus tôt. Cette opération, qui cible l’appellation champagne, vise à rajeunir la clientèle et à séduire les 25-45 ans, afin d’enrayer la chute des ventes dans l’Hexagone. " Ces décennies sans communication sur notre appellation finissent par peser sur les ventes de champagne en France, a indiqué Maxime Toubart, le président du SGV. Elles pèsent aussi sur le renouvellement des consommateurs. Je suis convaincu qu’une communication est aujourd’hui une nécessité, un levier indispensable pour préparer l’avenir. "

Diversifier les occasions de consommation

Pour ce faire, le SGV compte « desexceptionnaliser » la consommation du champagne, avec une signature claire : « Le champagne, réservé à toutes les occasions ». Débutant dès cet été, la campagne se déclinera en affichage dans les grandes villes tricolores, en insertions dans la presse et en actions sur les réseaux sociaux. Des évènements et la parution d’un livre d’accords mets et champagnes, mettant en exergue " de nouveaux usages de consommation du champagne en l’associant à des recettes imaginées par des chefs " sont également au programme. Reste à savoir si cela sera suffisant pour lutter contre les prosecco et consorts…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole