Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Une borne de rechargement des sécateurs

Damien Gilbert, viticulteur à Bréville en Charente, a conçu une borne de rechargement pour sécateurs électriques.

 

1 Avant d’attaquer sa troisième saison avec sept sécateurs Pellenc Vinion, Damien Gilbert a souhaité revoir la logistique pour les tailleurs et notamment l’aspect stockage et rechargement des sécateurs. « Auparavant, j’installais une table de 4,50 m de long, sur lequel tout était entreposé : sécateurs, chargeurs, valises de transport et les scies pour chaque tailleur. Même en rangeant au mieux, cela prenait beaucoup de place », confie le viticulteur. Plutôt que passer une demi-journée à réinstaller la table, Damien Gilbert a préféré mettre en place une borne de rechargement, permanente mais plus fonctionnelle.

2 Le viticulteur a récupéré un vieux tréteau pour servir de pied et recyclé des chutes de U, de tubes carrés et de fers plats pour réaliser la structure de la table. Un panneau de bois OSB a été fixé pour le plan de travail.

3 Sur les sept tubes carrés verticaux, le viticulteur a soudé des tiges sur lesquels sont suspendus les sécateurs, la tête en bas, ainsi que la scie.

4 Pour l’alimentation électrique, Damien Gilbert a acheté un rail d’électricien, sur lequel sont fixés, à l’aide de colliers de serrage colson, les chargeurs qui restent à demeure.

5 Chaque emplacement est nominatif. Chaque ouvrier y dépose en fin de journée son matériel et branche le chargeur sur la batterie. Les chargeurs ont été positionnés de façon à ce que l’opérateur contrôle visuellement, par l’allumage de led, que tout est bien connecté pour un rechargement efficace. Damien Gilbert a mis à disposition une jalonnette que l’opérateur pose sur le sécateur, s’il a rentré un problème technique dans sa journée de travail.

6 Satisfait, Damien Gilbert n’y a passé finalement pas plus de temps que lors de l’installation habituelle de la table. Le viticulteur a gagné en espace, puisque la borne de rechargement ne fait plus que 3 mètres de long. Depuis, cette borne sert également au rechargement des attacheurs électriques.

Coût estimé 300 à 400 euros

Temps Une demi-journée

Difficulté Faible

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Vous aimerez aussi

Vignette
Que valent les disques émotteurs et les bineuses Kress ?
Préoccupation grandissante des viticulteurs, les outils de travail du sol sur le rang ou à proximité requièrt des outils de plus…
Vignette
Le flux d’air laminaire, une innovation antidérive
Un nouveau type de pulvérisateur, basé sur une technologie de lame d’air, a été développé par des chercheurs français. Il permet…
Vignette
[TUTO VIDEO] Comment entretenir son pulvérisateur à panneaux récupérateurs ?

Un pulvérisateur à panneaux récupérateurs nécessite un entretien particulier. Ce dernier reprend les bases de l'entretien d'un…

Vignette
[VIDEO] Un châssis entre-roues pour outil intercep home-made

Yohan Eynard, viticulteur à Faurilles en Dordogne, a fabriqué son porte-outil entre-roues pour y monter une décavaillonneuse.…

Vignette
[TUTO VIDEO] Vérifier le bon débit des buses de son pulvé
Avant d'entamer une nouvelle campagne, il est opportun de paramétrer les constantes du pulvérisateur et de les vérifier. Loïc…
Vignette
Que deviennent vos batteries usagées ?
À l’heure où le recyclage est obligatoire, toute une filière bien rodée s’organise pour récupérer et valoriser ces déchets…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole