Aller au contenu principal

Un Sitévi sous de bons auspices

Quarante ans après sa création, le Sitévi se déroulera du 28 au 30 novembre 2017, au Parc des expositions de Montpellier. Le programme s’annonce dense, avec une surface d’exposition supérieure à la normale.

Comme il y a deux ans, le hall A1 sera consacré au matériel de chai et à l'œnologie.
© Sitévi

Pour sa 28e édition, le Sitévi est victime de son succès. Une forte hausse du nombre d’exposants est en effet enregistrée, ce qui a conduit les organisateurs à dresser un hall éphémère, lui aussi complet. Une présence accrue des exposants de matériels de chai, produits œnologiques et de conditionnement est notamment attendue. Mais que les aficionados de gros matériel se rassurent ! Les constructeurs d’appareils viticoles ne seront pas en reste, puisque comme à leur habitude, une majorité seront présents. C’est le cas des fournisseurs de machines à vendanger qui seront au grand complet, ou encore des tractoristes. Au niveau de la répartition, trois halls (A1, A2 et A3) seront dédiés à l’œnologie, tandis que deux autres accueilleront les intrants viticoles, les services et la pépinière (A5-A6). Le hall B2 sera comme de coutume consacré aux machines à vendanger, tandis que les autres matériels viticoles et arboricoles se répartiront sur les halls A4, B1, B3, B4 et B5. Une petite zone, en B6, sera même destinée au matériel d’irrigation.

Un « village » pour les start-up

Au niveau des événements, le salon lance pour la première année un « village start-up », qui regroupera une dizaine d’entreprises, parmi lesquelles Carbon Bee, Chouette Vision ou encore Karnott, que nous vous avions déjà présentées dans nos colonnes (voir Réussir Vigne de septembre 2017, page 26). Il sera aussi possible d’y rencontrer Inovinea, qui exposera ses " tuiles " de polypropylène servant à pailler la vigne que nous avions découvertes au Tech & Bio, ou Weather measures, qui planche sur un service de météorologie de précision. Avec cet espace, le but est de permettre aux vignerons d’appréhender des solutions technologiques qui ne sont pas encore matures, mais qui seront amenées à débarquer dans les vignes ou au chai d’ici peu.

Parallèlement à cela, le salon reconduit son espace Forum, contenant, comme en 2015, une zone dégustation permettant de se familiariser avec les « cépages et analyse sensorielle », et une zone « recherche et innovation » regroupant divers chercheurs (IFV, CITFL, Irstea, Inra, Montpellier Supagro, Sudvinbio). 35 conférences et ateliers destinés aux vignerons, sont également programmés. Il y sera notamment question d’agroécologie, de biodynamie, de classification des pulvérisateurs, ou encore d’installation en viticulture.

Des démonstrations en plein air sont prévues

Par ailleurs, des services seront proposés aux visiteurs, tels que des jobdatings, des visites d’exploitations, ou encore des démonstrations de matériels, dont des pulvérisateurs, tracteurs et robots, sur la zone « Spot démo ». Enfin, l’aspect international ne sera pas délaissé. Les organisateurs annoncent une présence accrue de 19 % d’exposants étrangers par rapport à 2015. Le tractoriste sino-italien Arbos Lovol fera notamment sa première apparition sur le salon. Au total 1 100 exposants, originaires de 25 pays, feront le déplacement, parmi lesquels « de nouveaux venus comme l’Autriche, l’Irlande ou la Moldavie », indique Martine Dégremont, directrice du salon. Les organisateurs cherchent par ailleurs à attirer des visiteurs en provenance du Brésil, de la Chine, ou encore, des États-Unis.

Nous vous souhaitons à tous un très bon salon.

Toute l’équipe de Réussir Vigne vous attendra sur son stand, hall A6, allée A, n° 006
en pratique

Lieu Parc des Expositions de Montpellier

Dates et horaires du 28 au 30 novembre 2017 (8 heures 30-18 heures)

Prix 25 euros TTC si achat à l’accueil du salon sans invitation, 15 euros TTC si achat en ligne avant la venue sur le salon, sans carte d’invitation, et gratuit si inscription avec sa carte d’invitation. Tarifs groupes et étudiants disponibles.

Accès transports en commun tram ligne 3, direction Pérols Étangs de l’Or, arrêt Parc Expo, navette gratuite depuis l’aéroport de Montpellier Méditerranée ou la gare de Montpellier-Saint-Roch.

Parkings gratuits

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
La société S.Delafont Barrels commercialise des fûts inox de 320 l à 1650€ HT. Il est possible de financer pour partie l'achat de ces contenants via la subvention "innovation" de FranceAgriMer © J. Gravé
Les fûts se mettent à l'inox
La société gardoise S. Delafont Barrels conçoit et commercialise des fûts de 320 litres en acier inoxydable. Favorisant la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole