Aller au contenu principal

Un logo pour identifier aisément les produits de biocontrôle

Les entreprises du biocontrôles, rassemblées au sein d’IBMA France, lancent une identité visuelle permettant de repérer plus facilement ces produits, qui sont définis au niveau réglementaire.

L'association des industriels du biocontrôle, IBMA France, a créé ce logo afin d'identifier plus aisément ces produits.
© IBMA France

Biocontrôles, biostimulants, biologiques… Bien que ces produits soient en plein essor, leur nature et leur fonctionnement exacts ne sont pas toujours maîtrisés par les utilisateurs. L’association des entreprises du biocontrôle, IBMA France, lance donc un plan de communication pour y remédier et améliorer la visibilité de ces produits. « Nous avons défini un logo pour poser visuellement la différence et cadrer les choses. Car même si elles sont claires au niveau de la loi, elles ne le sont pas dans la tête des gens, tant pour le grand public que pour les professionnels », commente Céline Barthet, présidente d’IBMA France.

En effet les produits de biocontrôle, destinés à la lutte directe contre les ravageurs, sont soumis à des Autorisations de mise en marché (AMM) et relèvent de la réglementation des produits phytopharmaceutiques. Ils ont donc vocation à lutter contre les stress biotiques. L’association a d’autant plus à cœur de clarifier les choses que certains produits biostimulants, homologués comme engrais, véhiculent des allégations contre certains pathogènes. « Alors que les biostimulants sont destinés à la lutte contre les stress abiotiques », rappelle Céline Barthet. Le logo « biocontrôle » sera apposé sur les produits, les modes d’emploi ou encore les communications des entreprises adhérentes à l’IBMA, dans le domaine de l’agriculture comme dans celui des espaces verts ou du particulier. Une campagne de communication sera également lancée sur Facebook, LinkedIn et Twitter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Grégoire dévoile la GT3, sa nouvelle machine à vendanger tractée
Bénéficiant de nombreuses améliorations des grandes sœurs automotrices, les machines à vendanger Grégoire GT3 prennent la place…
L'épopée des vignerons, documentaire diffusé sur France
La grande histoire des vignerons contée en images
France 3 a diffusé le 7 septembre dernier « L’épopée des vignerons », un documentaire passionnant réalisé par Emmanuelle…
Pellenc lance l'Optimum 240, un enjambeur à cabine centrale pour une bonne visibilité au travail du sol.
Pellenc - L'enjambeur Optimum 240 conjugue visibilité et maniabilité
  Pellenc dévoile un nouvel enjambeur, l'Optimum 240, à l'occasion du salon Viti Vini 2022.
[VIDEO] Avec la GT3, Grégoire signe la première machine à vendanger tractée Isobus du marché
Grégoire a dévoilé aux vendanges 2022 sa nouvelle machine à vendanger tractée GT3, remplaçante de la G3.220. Première tractée…
La rafle, quand elle est bien utilisée, apporte fraîcheur et complexité. De plus en plus de vignerons y reviennent.
La rafle de raisin, une matière avec de nombreux atouts
Moins d’alcool et plus de complexité, c’est ce qu’apporte la vinification avec les rafles quand elle est bien maîtrisée.…
La vanne est vissée à quatre endroits au conquêt.
[Astuce] « J’ai mis une vanne sur mon bac de remontage dans mon chai de vinification »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais, dans la Loire, a installé une vanne sur son bac de remontage, pour éviter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole