Aller au contenu principal

Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto

Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis une baisse de 40 % des doses phyto et un gain de rendement.

Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
© X. Delbecque

Sur la commune de Sainte-Sévère, en Charente, la Société de meunerie et de boulangerie étonne à plus d’un titre. Déjà parce que c’est elle qui fournit les viticulteurs locaux pour leurs approvisionnements de phytos depuis 1957, en plus de son activité de minoterie. Ensuite car elle a trouvé une recette pouvant faire économiser 40 % de produits phytosanitaires à ses clients viticulteurs. Cela grâce à deux produits naturels commercialisés sous la norme engrais : Maïak et Excelan, des biostimulants de la gamme Vitalter, proposés par l’entreprise CR Distribution. « Le premier est riche en silicium, ce qui permet de renforcer la paroi cellulaire des végétaux, explique Serge Marais, directeur et technicien du petit négoce charentais. Le deuxième comprend des composés marins qui ont un effet de stimulation des défenses naturelles. » En 2018, année à très forte pression parasitaire, Serge Marais a eu l’occasion de visiter des parcelles testant ces produits dans une coopérative voisine. Il a constaté de bons résultats même avec des réductions phyto de 40 %. Pour lui, il était clair qu’un tel résultat en 2018 montrait la solidité du concept. Le technicien a donc souhaité essayer dès 2019, mais ses ambitions ont été annihilées par le gel.

Un IFT qui ne dépasse pas 10 en année difficile

En 2020, il a décidé de se lancer pour de bon, et a même monté un groupe 30 000 avec 15 viticulteurs motivés. « Il y a une vraie attente, et les producteurs ont joué le jeu, dit-il. Certains ont coupé les parcelles en deux : un côté témoin et un autre avec les deux produits en association couplés à une réduction de dose des phytos conventionnels de 40 %. » Les produits ont été apportés systématiquement à chaque passage de pulvé, en association avec les phytos classiques. Et les résultats ont satisfait Serge Marais dès la première année. Sur les cinq viticulteurs ayant réalisé le protocole en entier, l’économie de produits phytos conventionnels a été en moyenne de 35 %. Il a même observé sur ces parcelles un gain de rendement de 10 hl/ha. « J’avais un peu peur car 40 % de dose en moins ce n’est pas rien, témoigne Nicolas Moulin, viticulteur engagé dans l’essai. Mais tout s’est bien passé, c’est une bonne surprise. Sur cette campagne mon IFT a plafonné à 10. » Serge Marais estime le surcoût dû à ces produits entre 35 et 55 euros par hectare pour la campagne. Depuis, d’autres viticulteurs ont suivi, en plus du groupe 30 000. Ce sont ainsi 400 hectares qui ont été traités de cette façon en 2021 chez ce négoce. Les essais dans le cadre du groupe ont été prévus sur trois campagnes : 2020, 2021 et 2022.

Lire aussi notre dossier : Réduire les IFT : ils l'ont fait !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Grégoire dévoile la GT3, sa nouvelle machine à vendanger tractée
Bénéficiant de nombreuses améliorations des grandes sœurs automotrices, les machines à vendanger Grégoire GT3 prennent la place…
L'épopée des vignerons, documentaire diffusé sur France
La grande histoire des vignerons contée en images
France 3 a diffusé le 7 septembre dernier « L’épopée des vignerons », un documentaire passionnant réalisé par Emmanuelle…
Pellenc lance l'Optimum 240, un enjambeur à cabine centrale pour une bonne visibilité au travail du sol.
Pellenc - L'enjambeur Optimum 240 conjugue visibilité et maniabilité
  Pellenc dévoile un nouvel enjambeur, l'Optimum 240, à l'occasion du salon Viti Vini 2022.
Preview image for the video "Une GT dans les vignes, la nouvelle machine à vendanger tractée de Grégoire".
[VIDEO] Avec la GT3, Grégoire signe la première machine à vendanger tractée Isobus du marché
Grégoire a dévoilé aux vendanges 2022 sa nouvelle machine à vendanger tractée GT3, remplaçante de la G3.220. Première tractée…
La vanne est vissée à quatre endroits au conquêt.
[Astuce] « J’ai mis une vanne sur mon bac de remontage dans mon chai de vinification »
Georges Paire, du domaine des Pothiers à Villemontais, dans la Loire, a installé une vanne sur son bac de remontage, pour éviter…
Le robot Borobo peut intervenir sur les terrains peu carrossables.
Des robots porteurs suiveurs pour ménager ses peines à la vigne
Et si des robots nous suivaient dans les parcelles pour porter tout notre matériel ? Voici une sélection de trois robots…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole