Aller au contenu principal

Un biocarburant à 95 % issu du marc de raisin

La filière vitivinicole contribue depuis longtemps à produire des biocarburants via la distillation des marcs de raisin et des lies. Un pas de plus est franchi avec le lancement en 2016 d’un biocarburant issu à 95 % de marc de raisin. Un développement prometteur mais pas sans difficultés.

Lorsqu'il alimente des camions transportant du vin ou des alcools viniques, l'ED95 contribue à limiter l'empreinte carbone de la filière. © Raisinor France
Lorsqu'il alimente des camions transportant du vin ou des alcools viniques, l'ED95 contribue à limiter l'empreinte carbone de la filière.
© Raisinor France

Acheminés dans les distilleries, le marc de raisin et les lies permettent notamment de produire de l’éthanol. La société Raisinor France basée à Coutras, en Gironde, commercialise l’éthanol produit par 25 distilleries sur la trentaine qui sont actives en France. Ce biocarburant s’écoule avant tout sur le marché de l’incorporation dans les carburants fossiles. Il s’agit d’un éthanol reconnu comme étant de 2e génération ou « de génération avancée », parce qu’il est issu d’une ressource non alimentaire. C’est l’atout sur lequel s’appuie Raisinor France Alcools, la filiale constituée en 2016, pour commercialiser en France un ED95, c’est-à-dire un Ethanol Diesel incorporant 95 % de bioéthanol. Les 5 % restants sont constitués par un additif lui aussi non pétrolier. Il a fallu six ans à cet ED95 d’origine vinique pour être homologué sur le marché français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Dans la mesure du possible, les stations météos doivent être placées à des distances d'au moins deux fois la hauteur de l'obstacle le plus proche. © Sencrop
Comment s’équiper  en stations météorologiques? 
Gel, irrigation, maladies… Les stations météorologiques connectées et les outils d’aide à la décision qui les accompagnent…
Le traitement des effluents vinicoles est une obligation réglementaire parfois difficile à mettre en œuvre dans les domaines de petites et moyennes tailles. © J-.C. GUTNER
Deux innovations dans le traitement des effluents de chai
Un système pour éviter le lagunage et une station d’épuration clé en main dans un container, telles sont les innovations…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole