Aller au contenu principal

Maladies du bois
Un bilan en demi-teinte

Les experts ont fait un bilan de l'avancée des maladie du bois au vignoble. La situation est mitigée.

CETTE ANNÉE, LE TAUX D’EXPRESSION
DE L’ESCA-BDA était en moyenne de 11 % en France.
Le moment critique pour un pied se situe entre ses 12 et 18 ans.
CETTE ANNÉE, LE TAUX D’EXPRESSION
DE L’ESCA-BDA était en moyenne de 11 % en France.
Le moment critique pour un pied se situe entre ses 12 et 18 ans.
© Inra

Lors du colloque sur les maladies du bois, Bruno Doublet, de la DRAAF-SRAL Champagne-Ardenne, a fait un point sur l’avancée de ces maladies au vignoble. Bonne nouvelle, l’expression de l’eutypiose est en nette diminution dans toute la France. À titre d’exemple, en Charentes, sur ugni blanc, le taux d’expression est passé de 20 % à 6 %, entre 2003 et 2011 ! Dans le Sud-Est, le cabernet sauvignon suit une tendance similaire.

Le Jura très atteint

En revanche la situation reste préoccupante pour l’esca et le black dead arm (BDA), que ce soit sous leur forme lente ou apoplectique (foudroyante). Le taux d’expression moyen en 2011 est de 11 %, avec une grande disparité entre les vignobles. Le maximum est atteint dans le Jura avec 26,5% des ceps touchés par parcelle, contre moins de 3% en Champagne. Cela est dû à une sensibilité différente des cépages Un bilan en demi-teinte vis-à-vis de ces maladies. Les plus atteints sont le savagnin et le trousseau, suivis du colombard, du gewurztraminer, du sauvignon, de l’ugni blanc, du cabernet franc, du chenin et du cabernet sauvignon. Au final, plus de la moitié des cépages sont au moins touchés à 5%.

CLARA DE NADAILLAC

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Pascal Preys, entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur métallique en M, le Tut'M.
[Astuce] « J’ai créé un tuteur s’autoclipsant sur le fil de palissage : le Tut'M »
Pascal Preys, ancien vigneron et entrepreneur de travaux viticoles basé à Abzac, en Gironde, a conçu et breveté un tuteur en M,…
Les rotors à axe horizontal et fils sont les plus plébiscités par les viticulteurs pour la tonte sous le rang.
Bien choisir ses tondeuses interceps
Afin de répondre à la demande croissante de tonte du cavaillon de la vigne, les solutions techniques se multiplient. Voici les…
John Deere renouvelles ses tracteurs vignerons et fruitiers.
John Deere - Les tracteurs spécialisés plus puissants et plus confortables
John Deere dévoile la nouvelle génération de tracteurs vignerons et fruitiers. 
Astuces viti-vinicoles : le top 10 de la rédaction
Une bêche roulante, une laveuse de caisses à vendange ou encore une station météo. Voici les dix bricolages viti-vinicoles qui…
L'oïdium se développe de façon sournoise sur les grappes. Une fois installé, il est difficile de s'en défaire, d'où l'importance de prendre en compte la lutte indépendamment de celle du mildiou.
Les bons conseils face à l’oïdium en viticulture
L’oïdium surprend toujours les viticulteurs, au Nord comme au Sud. Voici quelques retours d’expérience pour le gérer au mieux.
Forge Boisnier - L'Emisol XL, le porte-outils bodybuildé toutes options
Connu pour ses porte-outils interceps Emisol, Forge Boisnier en lance une version bodybuildée. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole