Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Un atomiseur pour quad

Thierry Daulhiac, viticulteur au château Le Payral à Razac de Saussignac, en Dordogne, a bricolé un pulvérisateur pour son quad. Il l’utilise lors des premiers traitements pour éviter de tasser les sols et rouler plus vite. Voici comment il a procédé.

Récupérer quatre roues agricoles en 23 x 8,5. À l’aide de roulements, réaliser un moyeu pour chacune d’entre elles. Prolonger les moyeux d’un tube carré en 40, d’une quinzaine de centimètres. Jumeler les deux paires de roues. Pour cela, souder les moyeux aux deux extrémités d’une barre métallique (carrée en 60), longue de 70 centimètres environ. Relier les deux entités ainsi formées par un essieu, pour former le boggie. Le tout doit être fait solidement, et donner une largeur de 120 cm. Dans notre cas, le viticulteur l’a fait faire par un professionnel.

Récupérer une cuve de pulvérisateur de 400 litres. À l’aide de fer rectangle et de cornière, souder au boggie un châssis, qui épouse la forme de la cuve. Les pièces du bas devront être de bonne épaisseur (tube 8 x 4 cm), et plus longues que la cuve. Compter une cinquantaine de centimètres à l’avant (afin d’accueillir un moteur) et une vingtaine de centimètres à l’arrière (futur point d’appui des rampes). Dans l’axe médian, prolonger le châssis vers l’avant d’un crochet, pour atteler l’atomiseur au quad.

Acheter une motopompe thermique, avec dix bars de pression minimum en sortie. Monter le tout sur une patte munie de silentbloc et le souder sur le châssis, à l’avant de la cuve. Avec du tuyau, relier la cuve à la pompe, en installant un filtre.

(((PHOTO 2)))

À l’aide de tube carré en 60, souder deux bras verticaux de 2,20 mètres sur le châssis, à l’arrière de la cuve. Réaliser ensuite la rampe. Ici, le viticulteur a utilisé des tubes de 60 et 50, afin de les faire coulisser pour régler la largeur. Il a également fait réaliser quatre descentes en tube rond inox, bouchées à l’extrémité basse et sur lesquelles sont brasés sept petits morceaux de tige filetée. Ces derniers, espacés de vingt centimètres, accueillent des porte-buses. Relier les tuyaux de la pompe jusqu’aux descentes inox, en passant par le quad pour installer une vanne d’arrêt à portée du conducteur.

Coût

environ 1 000 euros de fournitures

Temps

deux journées

Infos

plus de photos sur www.forum.latelierpaysan.org, rubrique viticulture

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Quelles solutions pour réparer les fils écourtés ?
Outre la classique épissure, il existe des astuces pour réparer un fil coupé sans perdre trop de temps.
Vignette
Parcours professionnels et salaires de ceux qui commercialisent le vin
La financiarisation du secteur viticole, à travers le rachat de domaines par de grands groupes extérieurs au monde du vin,…
Vignette
L’Union des œnologues met en avant ses concours
À Paris le 18 juin dernier, l’Union des œnologues de France a présenté à la presse les 23 meilleurs vins sélectionnés lors des…
Vignette
Cinq catégories de pompes décryptées
Utilisation, avantages, inconvénients, prix… Pour choisir la machine la plus adaptée à vos besoins, retrouvez un condensé de l’…
Vignette
« Démontez entièrement les pompes au moins une fois par an »
Ingénieur spécialisé dans les équipements vinicoles à l’IFV, Jean-Michel Desseigne livre ses conseils pour choisir la pompe à vin…
Vignette
Quel enjambeur pour le travail du sol ?
Revêtant une importance grandissante en viticulture, le travail du sol oriente de plus en plus le choix du tracteur enjambeur.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole