Aller au contenu principal

Top départ du plan Ambition bio 2022

Stéphane Travert a annoncé le budget destiné au développement de la bio.
© G. Perrin

+ 62 %. Telle est la hausse du budget destiné au bio, annoncée début avril par Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture. L’enveloppe passe ainsi de 0,7 milliard d’euros sur la période 2013-2017, à 1,1 milliard pour 2018-2022 ; une hausse qui satisfait vivement la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab). Selon le gouvernement, ces subsides permettront un renforcement des aides à la conversion, un doublement progressif du fonds de structuration avenir bio (il passera de 4 à 8 millions d’euros par an), ainsi qu’une prolongation du crédit d’impôt bio, qui sera revalorisé à 3 500 euros. Pour la Fnab, ce programme passe à côté d’un pan important. "Les annonces du ministère de l’Agriculture se concentrent sur le soutien à la conversion alors même que le président de la République avait mis les paiements pour services environnementaux au centre de ses annonces sur l’agriculture", regrette l’organisme, qui souligne que la suppression de l’aide au maintien annoncée en 2017 reste d’actualité.

Néanmoins, avec ce budget, Stéphane Travert ambitionne d’atteindre 15 % de la SAU agricole en bio d’ici 2022 et 20 % de produits bios en restauration collective publique. Cette mutation sera accompagnée par un programme, Ambition bio 2022, visant à « impulser une stratégie nationale et à donner de la visibilité aux acteurs économiques et aux consommateurs ». Il contiendra plusieurs axes, tel que le développement de la production et de la consommation, la structuration des filières, le renforcement de la recherche et la diffusion des résultats, la formation des acteurs agricoles et agroalimentaires, et l’adaptation de la réglementation, et devrait être présenté lors du printemps de la bio début juin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Le fort pouvoir mellifère de la phacélie est un précieux allié dans les cultures. © Jouffray-Drillaud
La phacélie, une plante alliée du vignoble
La phacélie est une plante utilisée dans certains mélanges d’engrais verts viticoles pour son très fort pouvoir mellifère et sa…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole