Aller au contenu principal

Top départ du plan Ambition bio 2022

Stéphane Travert a annoncé le budget destiné au développement de la bio.
© G. Perrin

+ 62 %. Telle est la hausse du budget destiné au bio, annoncée début avril par Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture. L’enveloppe passe ainsi de 0,7 milliard d’euros sur la période 2013-2017, à 1,1 milliard pour 2018-2022 ; une hausse qui satisfait vivement la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab). Selon le gouvernement, ces subsides permettront un renforcement des aides à la conversion, un doublement progressif du fonds de structuration avenir bio (il passera de 4 à 8 millions d’euros par an), ainsi qu’une prolongation du crédit d’impôt bio, qui sera revalorisé à 3 500 euros. Pour la Fnab, ce programme passe à côté d’un pan important. "Les annonces du ministère de l’Agriculture se concentrent sur le soutien à la conversion alors même que le président de la République avait mis les paiements pour services environnementaux au centre de ses annonces sur l’agriculture", regrette l’organisme, qui souligne que la suppression de l’aide au maintien annoncée en 2017 reste d’actualité.

Néanmoins, avec ce budget, Stéphane Travert ambitionne d’atteindre 15 % de la SAU agricole en bio d’ici 2022 et 20 % de produits bios en restauration collective publique. Cette mutation sera accompagnée par un programme, Ambition bio 2022, visant à « impulser une stratégie nationale et à donner de la visibilité aux acteurs économiques et aux consommateurs ». Il contiendra plusieurs axes, tel que le développement de la production et de la consommation, la structuration des filières, le renforcement de la recherche et la diffusion des résultats, la formation des acteurs agricoles et agroalimentaires, et l’adaptation de la réglementation, et devrait être présenté lors du printemps de la bio début juin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Que faire sur les vignes touchées par le gel dans les jours qui suivent ?
Pour aider les viticulteurs à réagir face au gel, l’ICV et la Chambre d’agriculture du Var ont établi quelques préconisations à…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole