Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

languedoc roussillon
Terres du midi prête pour les vendanges 2018 ?

Ludovic Roux, président du syndicat des producteurs de terres du midi, espère qu'il sera possible de revendiquer l'IGP pour les vendanges 2018.
© Coop de France

On en parlait depuis plusieurs années et c’est désormais chose presque faite. Le 5 avril dernier, le comité national IGP de l’Inao a rendu un avis favorable concernant la création de terres du midi, une IGP socle d’assemblage, positionnée en entrée de gamme. Une procédure nationale d’opposition est donc ouverte jusqu’au 22 juin. Le cahier des charges soumis à consultation prévoit plusieurs dispositions. Tout d’abord, cette indication concernera les vins tranquilles, quelle que soit leur couleur, avec un degré d’alcool minimum de 10 % et un rendement maximal de 120 hl/ha. La liste des cépages autorisés, calée sur celle des IGP de départements, comprend 108 variétés plus ou moins exotiques, telles que le verdelho, la parellada, l’egiodola, le cardinal ou encore le picardan. Mais à l’avenir, « il pourrait intégrer des variétés résistantes, indique le président du syndicat des producteurs de terres du midi, Ludovic Roux, afin d’être à la pointe au niveau agro-environnemental. »

La nouvelle IGP fera partie d’Inter Oc

Le périmètre de production de l’IGP terres du midi, tel qu’il est défini à l’heure actuelle, est similaire à celui de pays d’oc : il comprend les départements de l’Aude, de l’Hérault, du Gard, des Pyrénées-Orientales et une partie de la Lozère. Et de nombreuses zones limitrophes sont susceptibles de produire cette IGP, à l’instar des cantons du Pontet, d’Avignon, ou encore de Mazamet. L’objectif, à terme, est de produire et commercialiser 1,5 million d’hectolitres de cette IGP, à un cours avoisinant les 75 ou 80 euros/hl. « L’enjeu est d’arriver à créer des marques sous l’indication terres du midi, et d’arriver à construire une image positive, poursuit Ludovic Roux. Le négoce régional est déjà fortement positionné en faveur de cette IGP. » En revanche, la mise en avant du cépage sur l’étiquette n’est pas à l’ordre du jour, afin de ne pas marcher sur les plates-bandes des pays d’oc. « D’ailleurs, terres du midi fera partie d’Inter Oc, afin qu’il y ait la plus grande cohérence organisationnelle, financière et politique avec pays d’oc », souligne Ludovic Roux. Si tout se déroule sans encombre, l’IGP pourrait être revendiquée dès les vendanges 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole