Aller au contenu principal
Font Size

ÉTUDE
Sur quels facteurs jouer pour diminuer les doses de SO2

L’ICV a réalisé des expérimentations en partenariat avec l’AIVB-LR pour évaluer les facteurs qui ont une influence sur les niveaux de SO2 total des vins en fin de fermentation alcoolique.

SELON DES ESSAIS MENÉS PAR
L’ICV, LA DOSE DE SO2 EMPLOYÉE
EN PHASE PRÉ-FERMENTAIRE et le choix de la souche de levure sont les facteurs qui ont l’impact le plus significatif sur les teneurs en SO2
total des vins en fin de fermentation
alcoolique.
SELON DES ESSAIS MENÉS PAR
L’ICV, LA DOSE DE SO2 EMPLOYÉE
EN PHASE PRÉ-FERMENTAIRE et le choix de la souche de levure sont les facteurs qui ont l’impact le plus significatif sur les teneurs en SO2
total des vins en fin de fermentation
alcoolique.
© P. Cronenberger

Des essais menés par le groupe ICV (Institut coopératif du vin), en partenariat avec l’AIVB-LR (Association interprofessionnelle des vins biologiques du Languedoc Roussillon) et avec le soutien financier de France AgriMer et la région Languedoc-Roussillon, ont cherché à déterminer quels facteurs, dont le vinificateur a la maîtrise, peuvent influencer les quantités de SO2 total dans les vins en fin de FA (fermentation alcoolique). Cinq facteurs ont été étudiés, selon un plan expérimental complexe portant à 144 le nombre d’essais, sur un moût blanc et un moût rosé, tous deux “ bio ”: l’addition ou non de SO2 en phase pré préfermentaire, le niveau de turbidité faible ou élevé, le niveau de production de SO2 par la levure (faible ou fort), la température de fermentation à 12 ou à 18 °C et l’addition ou non d’azote durant la FA. “ Deux facteurs ont un effet fort sur la valeur de SO2 total en fin de FA: l’addition de SO2 en préfermentaire et le choix de la levure ”, indique Lucile Pic, responsable expérimentations oenologiques à l’ICV. L’addition de SO2 sur moût entraîne une teneur en SO2 total plus élevée en fin de FA par rapport à aucune addition. Le bilan entre consommation du SO2 par la levure et production de SO2 par cette même levure a aussi une influence et peut-être renseigné par le fournisseur. Des facteurs secondaires non négligeables Les autres facteurs ne sont pas neutres si on exclut les facteurs principaux. “ Les teneurs en SO2 sont moins élevées quand la fermentation se déroule à 18 °C. Autre exemple, les turbidités les plus élevées et les températures de fermentation plus basses conduisent aux teneurs en SO2 les plus élevées ”, constate Lucile Pic. Reste que si l’on opte pour une diminution des doses de SO2 en phase pré fermentaire, il est nécessaire de prendre des précautions vis vis-à à-vis de l’oxygène et de la flore indigène.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
Pour les prochaines vendanges, la MSA recommande notamment d' éviter le travail face à face, d'organiser les départs en décalé et que chaque salarié conserve son seau et son sécateur pour l’utilisation, l’entretien et le nettoyage.  © J.- C. Gutner
Préparer les vendanges en contexte Covid
Dans le contexte sanitaire actuel, l’organisation des vendanges devra sans doute être adaptée pour prendre en compte le risque de…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole