Aller au contenu principal
Font Size

DEMAIN
Se débarrasser des Brett viables non cultivables

COMMENT ÉLIMINER
LES BRETT présentes
dans un vin pourtant
présumé sain
d’un point de vue
microbiologique
avec analyse à
l’appui avant la mise
en bouteille?
C’est la question sur
laquelle s’est penché
l’Institut Jules Guyot
à Dijon.
COMMENT ÉLIMINER
LES BRETT présentes
dans un vin pourtant
présumé sain
d’un point de vue
microbiologique
avec analyse à
l’appui avant la mise
en bouteille?
C’est la question sur
laquelle s’est penché
l’Institut Jules Guyot
à Dijon.
© P. Cronenberger

Des recherches menées par l’Institut universitaire de la vigne et du Vin Jules Guyot à Dijon (UIVV) ont permis de mieux cerner les stratégies de survie des Brettanomyces, levures d’altération du vin. Ces recherches permettent notamment d’expliquer un phénomène constaté de développement des Brett en bouteille alors que le vin était présumé non contaminé au moment de la mise en bouteille, avec analyse microbiologique à l’appui. “ Les Brett, pour survivre, peuvent se mettre dans un état dit viable mais non cultivable ou VNC. Elles ne se développent pas sur boîte de pétri lors d’une analyse microbiologique, ce qui laisse supposer que le vin est sain, mais elles sont tout de même présentes et vivantes dans le vin ”, explique Hervé Alexandre, professeur à l’UIVV. Ces recherches ont aussi permis de comprendre comment les Brett passent dans un état VNC et comment elles en sortent. “ L’ajout de SO2 provoque un stress et pour certaines doses, la levure n’est pas tuée mais entre dans cet état VNC. Lorsque les conditions du milieu deviennent moins stressantes, dans le cas du vin cela se traduit par une baisse de la concentration du SO2 moléculaire qui s’opère au cours du vieillissement en bouteille, elles se développent et altèrent le vin. ” Et ce phénomène semble “ être en recrudescence, du fait notamment de la diminution des doses de SO2 employées dans les vins ”.

Des pistes pour les éliminer

Un des enjeux de futures recherches est de vérifier si une filtration classique permet d’éliminer les Brett en état de VNC sachant que dans cet état, leur taille est plus petite que dans leur état “ normal ”. “ Il faudrait aussi déterminer quelle dose de SO2 moléculaire permet de tuer ces levures. L’application de hautes pressions dans le vin pourrait être une solution et est en cours d’étude ”, indique Hervé Alexandre. L’IUVV travaille parallèlement au développement d’une méthode d’analyse qui puisse détecter spécifiquement les Brett en état VNC.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole