Aller au contenu principal

[Salon] Agrovina 2022 : les nouveautés qui nous ont marqués

Le salon suisse de référence pour la filière viti-vinicole s'est déroulé du 5 au 7 avril 2022. Nous avons sélectionné quelques nouveautés qui étaient exposées.

Le salon Agrovina a accueilli plus de 12500 visiteurs entre le 5 et le 7 avril au Cerm de Martigny (Valais-Suisse).
Le salon Agrovina a accueilli plus de 12500 visiteurs entre le 5 et le 7 avril au Cerm de Martigny (Valais-Suisse).
© Photoval
 

Gripple - Des câbles en fibre polyester pour les ancres

 

 
Les câbles d'ancres Gripple sont maintenant disponibles en fibre polyester. © X. Delbecque
Gripple propose désormais dans la gamme d’ancres Apex anchors le modèle Fiber FTA. L’ancre à bascule en métal, que l’on enfonce dans le sol, reste la même, mais le câble d’amarrage est en fibre polyester, annoncé plus résistant et qui ne corrode pas. Il est garanti vingt ans.

 

Erbslöh - GrapeGuard, une protection contre les UV

Spécialiste des produits œnologiques, l’allemand Erbslöh élargit son champ de compétences à la vigne. L’entreprise propose une solution de protection du vignoble contre les UV à base de bentonite, nommée GrapeGuard. Le produit agit contre les coups de chaleur par réflexion et absorption du rayonnement solaire, les feuilles et baies étant à « l’ombre » de la couche minérale protectrice. Erbslöh parle dans ses essais au vignoble d’une baisse du taux d’évapotranspiration (donc un meilleur équilibre hydrique) et d’une réduction d’environ 25 % des coups de soleil. La firme recommande une application à hauteur de 5 à 20 kg/ha dans cinq fois sa quantité d’eau, soit en plusieurs fois dès le stade petit pois, soit en une fois lors des périodes de stress. GrapeGuard peut être mélangé aux bouillies phyto et n’influence visiblement pas la protection ni la physiologie de la vigne. Le coût du traitement revient entre 50 et 100 euros par hectare et par an.

Stevmotion - Un prototype de chenillard autonome

 

 
Le chenillard autonome de Stevmotion est encore au stade de prototype, mais a été conçu pour de la production en série. © X. Delbecque
Marc Stevenin, jeune ingénieur suisse, s’est mis au défi d’automatiser du matériel agricole en voyant travailler sa compagne viticultrice. Il présentait lors du salon Agrovina son deuxième prototype de chenillard autonome. Ne trouvant pas de matériel de base qui lui convenait sur le marché, tout est fait en interne, afin d’obtenir un centre de gravité très bas. La machine est équipée d’un GPS RTK et d’un programme de guidage. Elle peut être équipée d’un pulvérisateur ou encore de matériels de désherbage. Un moteur thermique de 22 chevaux anime la machine, qui comprend quatre circuits hydrauliques de 35 l/min. Ce prototype, qui devrait débuter dès 2022 les démonstrations, est pensé pour une production en série. Si le marché est au rendez-vous, le chenillard devrait être commercialisé entre 50 000 à 60 000 CHF (compter autant en euro).

 

Elvamac SA - La désalcoolisation pour les petites structures

 

 
Avec ses dimensions minis, le Elva Vortex de Elvamac permet de faire entrer la désalcoolisation sous vide dans tous les chais. © X. Delbecque
Elva Vortex est une machine d’évaporation sous vide à basse température pour les moûts et vins. Le principe n’est pas nouveau, mais l’innovation réside dans l’extrême compacité de la machine (120 x 80 x H170 cm pour 180 kg). La création du vide repose sur un système mécanique qui crée une force centrifuge, grâce à un rotor intégré. Au centre de l’anneau, la pression diminue jusqu’à atteindre la pression d’évaporation. Exit donc la colonne. Le débit de désalcoolisation annoncé est de 30 l/h d’alcool (perméat). La distribution se fait pour l’heure en direct via Elvamac.

 

Moog - Une solution pour nettoyer aisément ses foudres

Le spécialiste du nettoyage des contenants œnologiques a mis en avant sa solution pour le nettoyage des foudres de 10 à 100 hl. L’entreprise installe pour cela une tête de nettoyage au travers du bois, au centre sur la partie supérieure, et la relie à un flexible pour l’arrivée d’eau. Le nettoyage se fait sans produit chimique, à l’eau chaude pulvérisée à 200 bars via la tête gicleuse de la canne, dont la rotation est tridimensionnelle.

Voestalpine - Une station météo à intégrer au piquet

 

 
La station météo Loeva Smart de Voestalpine s'intègre au piquet de vigne. © X. Delbecque
Leova Smart ressemble à n’importe quelle station météo connectée, à la différence près que celle-ci peut être facilement intégrée sur les piquets. La base de la station, qui comprend l’informatique, se clipse sur le dessus du piquet, et les capteurs s’installent sur des linguets ou par des boulons. Une application mobile associée permet d’avoir les données toujours à portée de main. Quatre capteurs sont proposés, indépendamment : thermomètre, pluviomètre, humidité des feuilles et capteur de gel.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les éoliennes verticales que construit Denis Marchand sont constituées de pales métalliques qui animent un mât. Ce dernier est relié à un alternateur.
[Astuce] « J’ai confectionné une éolienne pour mon exploitation »
Denis Marchand est agriculteur à Avançon, dans les Hautes-Alpes, et fabrique ses propres éoliennes pour son exploitation. Voici…
Le conseil stratégique est un moment d'échange avec le vigneron, qui permet de poser un diagnostic et de donner des orientations pour améliorer l'utilisation des phytos.
Pensez à demander votre conseil stratégique avant de risquer votre Certiphyto
La loi impose aux viticulteurs qui ne sont ni en bio ni en HVE de justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires en cinq…
Huit variétés de vigne s'ajoutent au classement
Lors du Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer du 12 juillet, huit variétés de vigne à raisins de cuve ont reçu un avis…
En 2021, 2 % des vignes ont changé de mains en 9 410 transactions, pour un total de 1 milliard d'euros. Le prix moyen d'un hectare de vigne en AOP varie de 6 000 euros en AOP coteaux d'ancenis à plus de 7 000 000 euros en AOP bourgogne grand cru en Côte-d'Or.
Le prix des vignes fait le grand écart
Le bilan des ventes de terres viticoles en 2021 dressé par le groupe Safer montre des situations toujours plus hétérogènes quant…
Prix des vignes en France
Quel prix des vignes par bassins viticoles et AOP en 2021 ? Retrouvez le barème indicatif
Le ministère de l’agriculture vient de publier un barème indicatif pour le prix des vignes en 2021, par bassins viticoles et AOP.
En cas de présence de symptômes de mildiou, il faudra  continuer à effectuer des traitements préventifs avant de nouvelles pluies pour éviter des recontaminations.
Optimiser le cuivre face au mildiou de la vigne
Du fait de leur toxicité sur les microorganismes du sol et les organismes aquatiques, les traitements cupriques doivent être…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole