Aller au contenu principal

Projet
Recycler le liège à grande échelle

Les bouchons en liège sont recyclables à 100% et peuvent notamment être transformés en matériaux isolants.
Les bouchons en liège sont recyclables à 100% et peuvent notamment être transformés en matériaux isolants.
© P. Cronenberger

Amorim France souhaite mettre en place un circuit de collecte et de recyclage des bouchons de liège en France. Cette volonté s'est traduite par un premier partenariat avec les maisons de Castellane (Champagne) et Georges Duboeuf (Beaujolais) qui a permis, fin 2009, le recyclage de 230 000 bouchons de liège provenant de leur stock de rebuts collectés sur plusieurs années de production. Les bouchons collectés ont été acheminés vers l'usine de recyclage d'Amorim dans le nord du Portugal. La recette lié à cette activité de recyclage est destinée à être reversée à l'association de défense de l'environnement Quercus qui œuvre pour la préservation des espèces rares des forêts au Portugal. Amorim France vise à structurer et étendre ce projet de recyclage à l'échelle nationale. « Nous cherchons des partenaires qui soient en mesure de prendre en charge la collecte des bouchons. Et c'est toute la difficulté de ce projet », explique Christophe Sauvaud, directeur d'Amorim France. Aux Etats-Unis par exemple, un programme similaire de recyclage des bouchons de liège usagés, développé depuis deux ans par Amorim, a permis la collecte de plus de trois millions de bouchons depuis son lancement grâce au partenariat avec les Admirals Clubs d'American Airlines.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation de filets d'ombrage pourrait être un levier à moyen terme pour s'adapter à la hausse des températures et le changement du profil des vins. © CA 84
Cinq pratiques viticoles pleines d’avenir
Autres temps, autres mœurs. Le changement du climat et l’avènement de l’agroécologie vont faire évoluer petit à petit le…
Robert Plageoles, vigneron au domaine éponyme, a fait référencer les pieds de vigne sauvage de la forêt de Grésigne afin de les protéger des arrachages intempestifs. © J. Gravé
La vigne sauvage, un potentiel en tant que porte-greffe à explorer
Dans le Tarn, Robert Plageoles, du domaine Plageoles, se passionne pour la vigne sauvage, ou Vitis sylvestris. Persuadé que son…
Flavescence dorée : la réglementation évolue
Début 2021, un nouvel arrêté de lutte contre la flavescence dorée et son agent vecteur devrait être publié. Des discussions sont…
Les turricules témoignent de la présence de vers de terre, et donc d'une partie de l'activité biologique. © C. Gloria
À la reconquête de la fertilité biologique des sols viticoles
Anciennement perçu comme un simple réservoir, le sol et son fonctionnement reviennent petit à petit au centre des préoccupations.
Cédric Moussé ne manque pas d'expliquer sa démarche lorsqu'il reçoit des clients au caveau. © J.-C. Gutner
Limiter son empreinte carbone à la vigne et au chai
Vigneron à Cuisles, dans la Marne, Cédric Moussé a intégré dans sa stratégie d’entreprise la modération de l’impact de sa…
Dans le cadre du rachat du groupe Soufflet, Soufflet Vigne va rentrer dans le giron du groupe coopératif InVivo dont la filiale InVivo Wine poursuit une stratégie de développement de marques mondiales.  © E. Brugvin
Soufflet Vigne en passe de changer de propriétaire
InVivo et Soufflet ont annoncé mi janvier « entamer des négociations exclusives en vue d’un rapprochement ». L’ensemble…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole