Aller au contenu principal

Recyclage des déchets : la filière vitivinicole peut mieux faire

Adivalor, association dédiée au recyclage des déchets agricoles, a présenté un bilan favorable de l’état de la collecte lors du dernier Salon de l’agriculture. Une campagne de communication est lancée pour mieux sensibiliser la filière viticole.

La filière viticole recycle à 80 % ses emballages plastiques mais seulement à 30 % les boites et sacs de soufre et de cuivre. © C. de Nadaillac
La filière viticole recycle à 80 % ses emballages plastiques mais seulement à 30 % les boites et sacs de soufre et de cuivre.
© C. de Nadaillac

En 2018, 77 000 tonnes d’emballages et plastiques usagés ont été collectées dans les filières agricoles et ont été recyclées à plus de 90 % (sauf pour les films de paillage). Important usager de produits conditionnés (protection des plantes, biocontrôle, chimie minérale, engrais foliaires, oligoéléments…), la viticulture présente des taux de collecte inférieurs à la moyenne, en particulier dans la moitié sud et à l’exception de quelques vignobles comme la Champagne et le Bordelais.

Une campagne de sensibilisation dédiée à la viticulture

« La situation est particulièrement perfectible en matière de sacs et de boîtes, dont la viticulture est un utilisateur important pour le soufre et le cuivre, avec des taux de collecte inférieurs à 30 % contre 80 % pour les emballages plastiques », signale Pierre de Lépinau, directeur général d’Adivalor. L’association a lancé en début d’année une campagne de communication auprès des vignerons pour les sensibiliser à ce geste et milite auprès des interprofessions pour que les démarches de certification, notamment environnementales, intègrent la gestion des déchets. En aval de la filière, un dispositif de collecte et de traitement des emballages vides de produits œnologiques et d’hygiène de la cave (EVPOH) a été mis en place il y a un an. Selon Pierre de Lépinau, il a permis en 2019 de collecter une centaine de tonnes. « Les caves privées ou coopératives participent activement à la mise en place de la démarche », se félicite-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
transport vendange Réussir Vigne
Moindre vendange 2021 en Italie et en Espagne
Si la récolte française s’annonce particulièrement maigre cette année, c’est aussi le cas chez nos principaux voisins et…
Flavescence dorée : aspirer les cicadelles des vignes plutôt que de traiter
Flavescence dorée : aspirer les cicadelles des vignes plutôt que de traiter
Les partenaires du projet Vacuum bug essaient de voir s’il est possible d’aspirer les cicadelles vectrices de la flavescence…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole