Aller au contenu principal
Font Size

Recyclage des déchets : la filière vitivinicole peut mieux faire

Adivalor, association dédiée au recyclage des déchets agricoles, a présenté un bilan favorable de l’état de la collecte lors du dernier Salon de l’agriculture. Une campagne de communication est lancée pour mieux sensibiliser la filière viticole.

La filière viticole recycle à 80 % ses emballages plastiques mais seulement à 30 % les boites et sacs de soufre et de cuivre. © C. de Nadaillac
La filière viticole recycle à 80 % ses emballages plastiques mais seulement à 30 % les boites et sacs de soufre et de cuivre.
© C. de Nadaillac

En 2018, 77 000 tonnes d’emballages et plastiques usagés ont été collectées dans les filières agricoles et ont été recyclées à plus de 90 % (sauf pour les films de paillage). Important usager de produits conditionnés (protection des plantes, biocontrôle, chimie minérale, engrais foliaires, oligoéléments…), la viticulture présente des taux de collecte inférieurs à la moyenne, en particulier dans la moitié sud et à l’exception de quelques vignobles comme la Champagne et le Bordelais.

Une campagne de sensibilisation dédiée à la viticulture

« La situation est particulièrement perfectible en matière de sacs et de boîtes, dont la viticulture est un utilisateur important pour le soufre et le cuivre, avec des taux de collecte inférieurs à 30 % contre 80 % pour les emballages plastiques », signale Pierre de Lépinau, directeur général d’Adivalor. L’association a lancé en début d’année une campagne de communication auprès des vignerons pour les sensibiliser à ce geste et milite auprès des interprofessions pour que les démarches de certification, notamment environnementales, intègrent la gestion des déchets. En aval de la filière, un dispositif de collecte et de traitement des emballages vides de produits œnologiques et d’hygiène de la cave (EVPOH) a été mis en place il y a un an. Selon Pierre de Lépinau, il a permis en 2019 de collecter une centaine de tonnes. « Les caves privées ou coopératives participent activement à la mise en place de la démarche », se félicite-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole