Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Oenologie
Quelle place pour les techniques soustractives d´enrichissement ?

Plus de 400 vinificateurs concentrent leur moût de raisin, au moyen des techniques soustractives d´enrichissement (TSE). Cette pratique novatrice ne fait pourtant pas encore l´unanimité.


Faut-il autoriser les techniques soustractives d´enrichissement sur tous les vins ? La question fait débat depuis plusieurs années. Ces techniques novatrices, communément appelées TSE, permettent de concentrer les moûts en éliminant une partie de l´eau qu´ils contiennent, par divers procédés physiques. D´un point de vue réglementaire, elles sont admises par l´OIV et la Communauté européenne, sous réserve de répondre aux dispositions en vigueur en matière d´enrichissement. En France, elles sont donc autorisées sur vins de table et de pays, mais pas dans toutes les appellations, certains décrêts d´appellation interdisant la concentration. A ce jour, le Bordelais, la Bourgogne, le Beaujolais ont le droit de concentrer. Des expérimentations sont menées dans d´autres appellations (Val de Loire, Savoie, Franche-Comté, Gaillac...).

L´Inao et certains professionnels craignent des dérives
Pour une grande majorité d´utilisateurs, l´intérêt qualitatif de ces techniques n´est pourtant plus à démontrer. Elles s´inscrivent dans une logique de qualité, concentrant non seulement les sucres mais aussi d´autres composés intéressants comme les arômes, les tanins, les anthocyanes. Le comité national de l´Inao et certains professionnels craignent cependant les dérives possibles liées à leur utilisation ou estiment que ces procédés, qui modifient la composition du moût, n´ont pas leur place dans l´élaboration de vins A.O.C.
Une chose est sûre, les TSE sont bien plus qu´une simple chaptalisation. Elles coûtent aussi beaucoup plus cher.
©C. Bioteau

Légende - L´osmose inverse (photo) est une des trois techniques soustractives d´enrichissement qui permettent de concentrer les moûts. Les deux autres sont l´évaporation sous vide (ou basse température) et l´évaporation à pression atmosphérique.





Réussir Vigne de juin consacre 8 pages à ce sujet des TSE.
Le dossier présente les différentes techniques et donne la parole aux professionnels. Avis de l´Inao, de l´ITV, témoignage d´un viticulteur pionnier dans le Beaujolais... intérêt pour certains, craintes pour d´autres. Avec en toile de fond une question : quelle serait la réaction du consommateur face à ces innovations techniques ?
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Le thym, un bon couvre-sol pour le rang de vigne en terrain séchant
Les premiers essais menés dans le cadre du programme Casdar PlacoHB au lycée de Montreuil-Bellay dans le Maine-et-Loire montrent…
Vignette
Jean-Baptiste Ancelot : "la remise au goût du jour des cépages oubliés est une vraie tendance"
Jean-Baptiste Ancelot est l’auteur de Wine Explorers, un livre où il raconte le tour du monde des pays viticoles…
Vignette
Jérôme Despey réclame un audit de la gestion des aides vitivinicoles
Lors d’une conférence de presse organisée au siège de la FNSEA le 10 octobre, Jérôme Despey a pris sa casquette de président de…
Vignette
Pourquoi les Wine Funders ont-ils envie d’investir ?
Jeudi 19 septembre, la plateforme de financement participatif Wine Funding a donné rendez-vous à de potentiels investisseurs afin…
Vignette
Extension en vue pour le logo CAB
Lancé en 2018 par Sudvinbio pour soutenir les vins d’Occitanie en conversion à l’agriculture biologique, le logo CAB s’étend…
Vignette
Vieilles vignes et grands vins, une affaire de génétique
Les caractéristiques agronomiques des vieilles vignes et la qualité organoleptique de leurs raisins découlent d’une modification…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole