Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Tendance
Quand l’animal fait vendre

Si vous aimez les poules, vous adorerez ce vin rosé arborant sur son étiquette un coq de fière allure. Mais si vous avez un faible pour les ours, sans aucun doute, il vous faut goûter un vin de Bear Pond Wines, dont le logo est une patte d'ours. Telle est bien l'idée développée par Critterwines, une société américaine basée en Californie, qui propose aux consommateurs amoureux des bêtes de trouver sur l'étiquette de la bouteille de vin le dessin de leur animal favori. Un site Internet est à disposition. Il suffit de sélectionner la bestiole de son choix (de l'antilope au caméléon, du coyote au crabe, en passant par le porc-épic , la libellule, la langouste ou l'ornythorinque) et aussitôt s'affiche le nom d'un domaine dont les étiquettes des bouteilles s'orneront de l'animal en question. Selon Critterwines, l'utilisation d'un animal en guise de logo assure une bonne visibilité du vin sur les rayons.

Une stratégie basée sur l'identité

Il est vrai qu'au cours des trois dernières années, AC Nielsen, société de marketing, a constaté qu'une marque de vins sur cinq nouvellement lancée utilisait un animal en guise de repère pour le consommateur. Et voilà qu'une étude publiée dans The Journal of consumer research, en avril, explique pourquoi ce choix est le bon, contrairement à ce que la sagesse commune recommanderait à savoir un logo directement en relation avec la nature du produit. Les recherches menées et relatées dans ce journal montrent en effet qu'il est commercialement intéressant d'opter pour un identifiant dans lequel le consommateur est prêt à se reconnaître ou se sent en accord avec lui.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole