Aller au contenu principal

Prix des vignes 2021 : les 5 points essentiels

La Fédération nationale des Safer a publié son bilan annuel du prix des terres agricoles pour 2021. En nombre de transactions comme en surface et en valeur, tous les indicateurs sont globalement en hausse cette année pour les terres viticoles. Le point sur les grandes tendances.

Soutenue par le dynamisme du cognac, le prix des vignes permettant de produire des eaux-de-vie AOP a progressé de 5,8 % en 2021.
© C. Gerbod

Un peu plus de 2 % des vignes ont changé de propriétaires en 2021 soit 17 400 hectares, 9 410 transactions pour une valeur de 1,094 milliard d'euros, en hausse de 27,1 % par rapport à 2020. « Le milliard d’euros de transactions est dépassé pour la deuxième fois après le record de 2017 à 1 226 millions d’euros », note la Safer. L'année 2021 a plus que résorbé le recul de 2020.

1 Un niveau record des ventes de biens bâtis

Avec 440 ventes, les ventes de biens bâtis atteignent leur niveau record en près de 30 ans. Les hausses sont sensibles en Bordeaux-Aquitaine et en Val-de-Loire-Centre, souligne la Safer. Ces biens soutiennent la hausse en valeur (+ 54,4 %), notamment en Bordeaux-Aquitaine où l'on observe une augmentation de la valeur des biens bâtis de 102,8 %.

2 La situation est contrastée parmi les vignes en AOP

Au global, le prix de vente des vignes AOP baisse de 1,7 % par rapport à 2020, pour s’établir à 147 900 euros/hectare. C’est surtout le recul du prix des hectares en AOP champagne (- 5,6 %) qui explique cette baisse. C’est la troisième année consécutive que la Safer enregistre une baisse des prix pour ces vignes. « Les prix continuent de progresser sur la Côte des Blancs, secteur où les prix sont déjà les plus élevés », relativise la Safer.

 

Hors champagne, les AOP progressent de 2,4 % mais avec de fortes différences. Ainsi en Bordeaux-Aquitaine, si les prix augmentent de 2,7 % en moyenne, la hausse se concentre sur les appellations prestigieuses (pauillac, saint-julien), tandis que les appellations génériques sont en baisse pour la troisième année consécutive. Mais les parcelles en agriculture biologique, elles, restent orientées à la hausse.

En Bourgogne, les prix de vente de l’ensemble des appellations de la Côte-d’Or progresse de +3 à +5 %. La hausse atteint +11 % pour le chablis et +15 % pour le petit chablis.

3  Augmentation du prix moyen des surfaces hors AOP

En hausse progressive depuis 10 ans, le prix des vignes hors AOP gagne 3,4 % en 2021 par rapport à 2020. Le prix moyen à l’hectare atteint 15 000 euros. L'évolution est soutenue par le dynamisme du Languedoc-Roussillon, des Bouches-du-Rhône, du Lot-et-Garonne et du Loir-et-Cher.

4 Les vignes pour la production d’eaux-de-vie en forte progression

Même en 2020, les vignes permettant la production d’eau-de-vie sous AOP avaient gagné 6,9 % en valeur par rapport à 2019. En 2021, le prix continue d’augmenter avec un gain de 5,8 %. Une évolution due au dynamisme du marché du cognac. Sur 5 ans, la hausse atteint 27 %.

5 Les acquisitions de personnes physiques non agricoles continuent de progresser

Tous les types d'acquéreurs augmentent en nombre de transaction en 2021. La part des personnes physiques non agricoles dans les acquisitions a progressé de 23,1 % à 26,9 % entre 2019 et 2021. Ce type d'acquéreur représente le plus fort effectif en nombre de transactions (2 530) après celui des achats par des personnes physiques agricoles non fermiers en place (3 540). En valeur, les sociétés d'exploitation agricole non fermiers en place représentent plus du tiers des transactions (36,3 %).

 

 

 

 

 

Les plus lus

Le fonds d'urgence annoncé par Marc Fesneau en réponse à la crise viticole et aux manifestations vient d'être mis en place.
Fonds d’urgence viticole : attention, les délais sont serrés !

Promis par le ministre de l’Agriculture suite aux manifestations, le fonds d’urgence est désormais opérationnel. Il est ouvert…

« Le risque de lancer une telle procédure s’évalue au cas par cas », Maître Louis Lacamp, avocat du viticulteur Rémi Lacombe

Les négociants bordelais Cordier et Maison Ginestet ont été condamnés le 22 février à verser 350 000 € au viticulteur Rémi…

Crise viticole : Marc Fesneau annonce un plan de 230 millions d'euros

Invité ce mercredi 31 janvier sur Sud Radio, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a dévoilé les mesures du plan viticole…

Pellenc lance le châssis polvalent économique et évolutif Combiviti.
Pellenc Combiviti - Un châssis porte-outils économique et évolutif

Pellenc complète son offre en châssis polyvalents, avec un modèle d'entrée de gamme et évolutif.

Le pulvé autonome Kfast est doté de quatre roues motrices et directrices.
Kubota/Fede - Un pulvérisateur automoteur et autonome pour les vignes et vergers

Kubota présente un robot de pulvérisation, le Kfast. 

agriculteur remplissant le réservoir de gasoil du servant de ferme. gazole non routier. gaz-oil. carburant. GNR. valet de ferme JCB.
Fiscalité : ce qui change pour les viticulteurs en 2024

Parmi les dispositions votées dans la loi de finances pour 2024, plusieurs peuvent concerner les exploitations viticoles. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole