Aller au contenu principal

Oz pour biner les vignes

Nous avons vu le robot maraîcher Oz, de Naïo Technologies, au travail dans les vignes. Il n'est pas encore parfaitement opérationnel en viticulture mais devrait l'être sous peu.

La version vigne d’Oz, ce robot de binage maraîcher, devrait être commercialisée en 2015.
La version vigne d’Oz, ce robot de binage maraîcher, devrait être commercialisée en 2015.
© C. de Nadaillac

Après la tonte avec le Vitirover, voici le travail du sol. Naïo Technologies (Toulouse, Haute-Garonne) travaille sur un petit robot de désherbage mécanique Oz, développé à l’origine et commercialisé pour le maraîchage, mais à présent en adaptation sur vignes étroites.

Il est doté de trois modes de travail : manuel, autonome et suivi de personne ou de rang. Le premier consiste à guider le robot par le biais d’une télécommande sans fil. Dans ce cas de figure, le robot continue néanmoins à détecter les obstacles. En mode autonome, le viticulteur programme tout d’abord le robot : il renseigne le nombre d’interrangs à travailler, leur longueur et leur largeur sur l’interface du robot. Ce dernier débute sa tache : il entre dans un premier rang, descend son outil et travaille jusqu’au bout du rang. Là, il relève l’outil, puis effectue la manœuvre de fin de rang en trois temps, dans une tournière de 2 m de large minimum, pour peu que celle-ci soit constituée d’herbe tondue ou de terre « propre ». Et il reprend le rang suivant.


Lors de l’essai réalisé le 8 octobre en Champagne, les conditions météorologiques étaient particulièrement lourdes (pluie toute la journée). À part à une reprise, le robot a eu du mal à réaliser seul son demi-tour, ses roues étant pleines de boue et donc sans adhérence et l’herbe étant trop haute pour qu’il puisse bien se repérer. Mais l’entreprise assure que cette fonctionnalité est au point en maraîchage, sur ses huit robots déjà commercialisés.


Au moindre problème ou obstacle, Oz s’arrête et envoie un SMS à son propriétaire. De même, à la fin de la parcelle, il informe l’exploitant qu’il a fini sa tâche. Ce mode fonctionne pour les interrangs de 1,20 m de large maximum. Le dernier mode, suivi de personne/traction consiste à lui faire porter des charges (80 kg maximum) ou tracter une remorque (200 kg maximum) derrière l’utilisateur. Le robot évolue à 0,4 m/seconde et peut franchir des pentes de 10 % maximum.


Pour le travail à la vigne, différents paramètres vont être modifiés. Le laser va être remonté pour un guidage uniquement sur les ceps et non pas sur l’herbe et la garde au sol va être augmentée. A l’heure actuelle, différents outils sont disponibles : bineuse à soc, herse étrille et cultident, mais ils devraient eux aussi évoluer pour s’adapter aux contraintes viticoles. Oz est équipé d’un GPS qui lui sert d’anti-vol et sa version vigne devrait être commercialisé courant 2015.

Une autre version, pour les vignes larges, est aussi à l’étude avec l’IFV Midi-Pyrénées. « Il s’agirait plutôt de partir sur un engin enjambant le rang », témoigne Matthias Carrière. L’échéance fixée pour cet autre robot est 2017.

Plus d’infos sur http://naio-technologies.com/oz/

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

[VIDEO] Vignes gelées : objectif bois de taille !
Après un gel conséquent, il est important de s’occuper des rameaux restants ou qui repoussent, afin d’assurer la pérennité du cep…
Lee touffes de soies blanches sur le pourtour de l’abdomen différencie le scarabée japonais adulte des autres coléoptères présents en France. © D. Cappaert/MSU
Le scarabée japonais, ravageur aux portes de l'Hexagone
Le scarabée japonais n’a pas encore été détecté en France. Cet insecte classé organisme de quarantaine prioritaire est sous haute…
Les vignobles de Vouvray et de Champagne touchés par la grêle
Ce jeudi 3 juin dans la soirée, un fort orage de grêle a touché quatre communes de l’appellation Vouvray. Un épisode similaire a…
Les variétés résistantes artaban, voltis, floreal et vidoc aux portes des vins AOC
Les quatre variétés résistantes Inrae-ResDur ont été confirmées comme étant des espèces de type Vitis vinifera par l’Office…
Prix des vignes 2020 : 4 points à retenir
Le bilan annuel établi par le groupe Safer sur les transactions de terres agricoles en 2020 montre un fort impact de la crise…
Guillaume Casanove, Gilles et Romain Lacroix, François Tissot et Alain Dourthe (de gauche à droite) travaillent de concert pour mettre en application la méthode Géophile au Mas des Boutes. © X. Delbecque
« La vigne a rapidement réagi à la méthode Géophile »
À Tresques, dans le Gard, les domaines Bernard Perret se sont lancés dans la méthode Géophile. Une approche globale de la vigne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole