Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Technique viticole
Optimiser la pulvérisation foliaire à la véraison

Une pulvérisation foliaire d’azote et/ou de soufre à la véraison améliore le potentiel aromatique des vins blancs secs et rosés. Conseils pour une technique viticole qui a fait ses preuves.

La pulvérisation foliaire a un coût qui varie entre 50 et 100 euros/ha.
La pulvérisation foliaire a un coût qui varie entre 50 et 100 euros/ha.
© DR

Définir la qualité du profil produit


“ La première question à se poser par rapport à l’apport foliaire d’azote et soufre à la véraison est l’objectif recherché pour la qualité du vin dans la mesure où il a été prouvé qu’une telle intervention était bénéfique pour développer les arômes sur vins blancs et rosés ”, explique Thierry Dufourcq de l’IFV. “ Il est également recommandé de procéder à une analyse des moûts afin de vérifier s’il y a ou non une carence en azote, analyse qui permettra par ailleurs de fixer les quantités à apporter ”, ajoute-t-il. Afin d’éviter la réduction des vins au cours de la vinification, les apports de soufre doivent être limités à une demi-dose d’azote.


Associer urée et soufre élémentaire pour une efficacité optimisée


L’IFV Sud-Ouest a comparé l’efficacité de différentes associations : une pulvérisation d’urée, une pulvérisation d’urée associée à un sulfate et une pulvérisation d’urée associée à un soufre élémentaire. “ Les résultats obtenus avec l’association urée + sulfate ne se distinguent pas de ceux obtenus avec la pulvérisation d’urée seule. En revanche, l’association urée + soufre élémentaire montre des gains en thiols variétaux dans les vins bien supérieurs. Pour surexprimer les thiols variétaux dans les vins, il est donc préférable d’associer urée et soufre élémentaire pour une efficacité optimisée ”, observe Thierry Dufourcq.

Fractionner les apports, assurer un bon mouillage


L’efficacité d’une pulvérisation foliaire d’azote/soufre à la véraison est conditionnée par sa mise en œuvre. Ainsi, il est recommandé de fractionner les apports en 2 (5 à 10 kg/ha/passage) et d’assurer un bon mouillage du feuillage (200 à 400 litres par hectare). “ Le fractionnement et le mouillage permettent une meilleure assimilation de l’azote et limitent le risque de brûlure ”, précise Thierry Dufourcq. Les deux passages doivent intervenir lorsque la véraison est engagée (à environ 20 %) puis 7 à 10 jours après. Un passage trop précoce aurait une action fertilisante pour la plante et serait moins efficace pour augmenter l’azote dans le moût. En fonction des doses apportées, le coût de ces interventions oscille entre 50 et 100 euros/ha, un investissement à mettre en relation avec une meilleure valorisation d’un vin plus fruité et plus aromatique : de l’ordre de 10 à 20 euros par hectolitre en fonction des vins, selon les estimations de l’IFV.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
La grêle prend la Provence par surprise
Lundi 18 mai vers 17h, un orage de grêle non prévu a frappé la Provence verte. Les dégâts sont hétérogènes, mais certaines…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole