Aller au contenu principal

Dans le vignoble de Montlouis, l’hélico concurrencé par les tours antigel

Le traumatisme causé par le gel ravageur de 2016 a motivé les vignerons de l’ODG des vins de Montlouis-sur-Loire à se mobiliser collectivement. L’hélicoptère a constitué une solution abordable mais il a été concurrencé par d’autres dispositifs.

Le vignoble de Montlouis-sur-Loire expérimente la lutte en collectif contre le gel par hélicoptère depuis 2017. Les interventions ont été couplées avec le brûlage de matières sèches sur certaines parcelles. Mais aujourd'hui, l'équipement en tours antigel tend à devenir la méthode de lutte priviliégiée.  © ODG-Montlouis-sur-Loire
Le vignoble de Montlouis-sur-Loire expérimente la lutte collective contre le gel par hélicoptère depuis 2017. Les interventions ont été couplées avec le brûlage de matières sèches sur certaines parcelles. Mais aujourd'hui, les tours antigel deviennent la méthode de lutte priviliégiée.
© ODG-Montlouis-sur-Loire

« À l’époque peu de gens étaient équipés de façon individuelle », relève Frantz Saumon, vigneron et responsable de la commission technique au sein de l’ODG. « En 2017, il y a eu un réel engouement pour l’hélicoptère. 230 ha étaient engagés sur les 450 ha de l’appellation avec 35 vignerons participants », rappelle Virginie Fleureau, responsable de l’ODG. La possibilité de grouper les îlots à protéger a permis de limiter les coûts : « 100 à 200 €/ha en fonction du nombre d’heures de vol, y compris la mobilisation des hélicoptères la veille », précise Virginie Fleureau. En 2017, les hélicos sont intervenus 6 jours sur 2 semaines. « On a imaginé des feux pour créer des réseaux de fumée autour des parcelles qui créent une synergie avec l’hélicoptère, décrit Frantz Saumon. On a eu des résultats, ça a limité le gel sur certains secteurs. » Selon Virginie Fleureau, la perte a été de 20 à 30 % au lieu de 40 % ailleurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole