Aller au contenu principal

En couverture
L’option vins bios

Des gros opérateurs se mettent à faire du bio, l’Etat pousse à la conversion, et l’engouement des consommateurs bien présent… Le bio a le vent en poupe. Reste à faire une démonstration : celle de l’expression du terroir. Car les bios veulent à tout prix rimer avec bon.

La consommation des vins bio est clairement en hausse. Même la Chine s'y intéresse
La consommation des vins bio est clairement en hausse. Même la Chine s'y intéresse
© David Sepeau


Marginaux, les vins bios ? Oui, sans aucun doute si l'on s'en tient à la vérité des chiffres. Selon l'Agence Bio, 1907 vignerons avaient choisi cette voie en 2007, occupant ainsi 22 000 ha soit 2,6 % du vignoble français. Et si l'on affiche les pourcentages de progression, on pourrait se prendre à rêver : + 16 % pour le nombre de viticulteurs par rapport à 2006 et + 20 % de surfaces en plus. Mais pour Castel, la chose est entendue : « Cela fait 20 ans que les vins bios sont une niche et ils devraient le rester ». Pourtant, à y regarder de plus près, l'intérêt des consommateurs pour ce type de vins grandirait. Selon l'Itab (institut technique de l'agriculture biologique), suite à une étude menée en France, en Allemagne, en Suisse et en Italie en 2006 et 2007, même s'il est difficile de quantifier la consommation de vins biologiques, la tendance est clairement à la hausse. « Et c'est une tendance de fond », affirme Thierry Julien, président de l'AIVB-LR (Association interprofessionnelle des vins biologiques du Languedoc-Roussillon). « Même la Chine s'y intéresse. La France est la dernière à s'y mettre sans doute parce que jusqu'à présent, le consommateur n'était pas demandeur et n'avait pas cette démarche citoyenne qu'a son homologue allemand, par exemple qui pense, certes à sa santé mais qui veille aussi, au travers de ses achats,  à ne pas trop polluer son environnement ». Une tendance de fond, poursuit Louis Delhon, président de la FRAB (Fédération régionale de l'agriculture biologique du Languedoc Roussillon) relayée par les crises alimentaires, des documentaires, des études parfois à fort retentissement médiatique  ou  des émissions radiophoniques. « Le message est en train de passer ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole