Aller au contenu principal

Equipement de cave
L´Inert´bouchon conserve les cuves en vidange

La cave coopérative des Vignerons de Roquemaure dans le Gard a adopté une technologie innovante pour fermer les cuves en vidange : l´Inert´Bouchon.


La cave de Roquemaure a accéléré la diversification de son offre produits : de nombreuses cuvées différentes sont vinifiées pour répondre à une demande de plus en plus variée. « Cet éclatement de notre production, compte tenu de l´inadaptation de notre cuverie traditionnelle (des grandes cuves béton), nous imposait l´acquisition de petites cuves. Outre l´investissement important que cela impose, l´installation de cuves supplémentaires est consommatrice de place. Et nous n´en avions plus ! », explique Stéphane Guillot, directeur de la Cave coopérative des Vignerons de Roquemaure.
Il suffit de cinq minutes.
Une nouvelle technologie de bouchage de cuves pouvait répondre aux besoins de la cave : une fermeture de trappe en acier inoxydable, Inert´Bouchon, développée par Oenomeca. Le principe est simple : elle est positionnée dans la cheminée de la cuve. « En vissant, on écrase l´acier inoxydable ; un acier suffisamment élastique pour que le diamètre du couvercle augmente, écrasant ainsi le joint contre les parois de la cheminée, rendant la cuve hermétique », commente S. Guillot. Pour être sûr de l´étanchéité, le dessus de la trappe a été rempli d´eau et le niveau surveillé plusieurs jours : aucune fuite n´a été constatée ! L´obturateur autorise l´utilisation de la cuverie traditionnelle en assurant la conservation du vin dans sa cuve d´origine sur une longue période. « De plus, cette solution répond à un autre phénomène qui prend tous les jours plus d´importance : l´enlèvement fractionné des vins. De plus en plus souvent, les acheteurs ne retirent pas toute la cuve achetée : ils viennent chercher le volume précis dont ils ont besoin. Nous sommes donc obligés de reloger les volumes restants pour conserver le vin dans de bonnes conditions. Inert´Bouchon nous évite toute manipulation. »
La fermeture de trappe est équipée de deux piquages destinés à l´entrée et à la sortie du gaz (avec vannes de purge) : le système est connecté par une canalisation à la cuve d´azote, ce qui maintient le gaz en légère pression permanente. Inert´Bouchon peut recevoir deux piquages supplémentaires (entrée et sortie 20/27 mm avec vannes de purge) de refroidissement. Une soupape de surpression/dépression tarée à 20 g/cm2 complète le dispositif de sécurité : la pression est étudiée pour tenir jusqu´à 30 millibars. Le tout pèse 15 kg (pour un diamètre de 500 mm).
« Le système est simple, commente le directeur. Simple dans sa technologie puisqu´il se suffit à lui-même : aucun équipement n´est nécessaire sur la cuve. Et simple dans son positionnement : à deux, nous avons mis dix minutes pour l´installer la première fois. Cinq minutes suffisent aujourd´hui. »
Par ailleurs, il n´est pas très onéreux : de 1300 euros pour un diamètre de 400 mm, à 1700 euros pour un modèle 4 piquages de 500 mm de diamètre. « Cette technologie répond à nos besoins de manière économique en comparaison avec l´investissement nécessaire pour acquérir une petite cuverie ; et n´est pas consommatrice de place, un avantage décisif ! »
La cave des vignerons de Roquemaure a équipé quatre cuves béton : ces cuves sont reliées à la cuve d´azote par une tuyauterie fixe en PVC. La cave a acheté également trois Inert´Bouchon adaptés aux différents types de cheminées, ronds et carrés.
« Nous n´avons que deux mois de recul. Nous considérons que l´expérimentation sera validée au printemps quand les vins auront subi les premières élévations de température. Il sera alors temps de poursuivre l´équipement d´une deuxième série de cuves », conclut Stéphane Guillot.
En savoir plus
Renseignements Onomeca, 10 Parc du Millénaire, 1025 rue Henri Becquerel, 34000 Montpellier cedex 1 - Cécile Rouquette au 04 67 66 26 54. Fax : 04 67 20 17 97. - Email : contact @oenomeca.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole