Aller au contenu principal

Les vins de France parient sur les cocktails pour séduire les jeunes

Surfant sur l’intérêt des moins de 30 ans pour la mixologie, l’Anivin de France lance cet été six cocktails à base de vin et met les moyens en communication pour que ses créations s’imposent sur les terrasses.

Le Chardo Mule, élaboré à partir de chardonnay à la place de vodka comme dans la Moscow Mule, pourrait séduire les jeunes sensibles aux cocktails peu alcoolisés et peu sucrés, estime l'Anivin de France.
© Anivin de France

Chardo Mule, Sauv’Fizz, Red and Roses Fizz… Ces cocktails encore méconnus seront peut-être demain les stars de l’apéro. C’est en tout cas l’ambition de l’Association interprofessionnelle des vins de France (Anivin de France), qui en est à l’origine. « On va investir massivement, toute l’année et sur plusieurs années, avec des budgets équivalents à ceux de la filière des spiritueux pour promouvoir nos cocktails à base de vin », confie Valérie Pajotin, directrice de l’Anivin.

Lire aussi " À la conquête de la génération Y "

Défendre un goût, pas un terroir

Pour l’Anivin, l’objectif est clair : il s’agit de conquérir les palais des jeunes. « On a mené de multiples enquêtes consommateurs pour cerner leurs attentes. Ils veulent des cocktails rafraîchissants servis dans des grands verres avec beaucoup de glaçons, des bulles et un peu de sucrosité », commente Valérie Pajotin. Une promesse que les vins de France peuvent tenir, selon la directrice. « On défend un goût, pas un terroir. La liberté et la créativité font partie de notre essence », assure-t-elle. À terme, l’objectif est d’amener les adeptes de ces cocktails sur le vin en tant que tel. « C’est ce qui s’est passé pour les proseccos.  Les chiffres montrent que les consommateurs sont passés du spritz au prosecco. »

Lire aussi " Les wine seltzers à la conquête de l'apéro "

Un partenariat avec les sirops Monin

Pour affirmer sa légitimité dans l’univers de la mixologie, l’Anivin de France a fait appel à l’expertise de l’agence Ugo and Spirits afin de l’aider à créer ses recettes. C’est elle qui a lancé le spritz en France il y a maintenant cinq ans. « On a mis au point deux collections ; les Mules, à base de ginger beer, et les Fizz, à base de tonic water. Chaque collection se décline dans les trois couleurs de vin », détaille Valérie Pajotin. L’interprofession compte sur la moindre richesse en alcool et en sucre de ses cocktails par rapport aux Moscow Mule et aux Gin Fizz pour convaincre. Pour les Fizz, elle s’est aussi associée à un autre spécialiste de la mixologie, les sirops Monin. « Pour le moment on est en phase de test. On lance six cocktails cette année, et en fonction de l’accueil des consommateurs, on en gardera peut-être que deux ou trois sur lesquels on concentrera nos efforts », indique Valérie Pajotin.

L’enseigne Monoprix joue le jeu

flower fizz cocktail

Contexte sanitaire oblige, le lancement des cocktails à base de blanc et de rosé a dû être repoussé à septembre. Mais la directrice reste optimiste. « On aura peut-être un été indien. Sinon, on passera sur les cocktails à base de vin rouge, dont le lancement est prévu à l’automne », indique-t-elle. Pour l’heure, le Chardo Mule est déjà parti à la conquête des consommateurs grâce à un partenariat d’exclusivité chez Monoprix. « L’enseigne l’a élu cocktail de l’été », se réjouit Valérie Pajotin. Pour une bouteille de chardonnay achetée, une bouteille de Ginger Beer Schweppes est offerte.

Une présence forte sur le digitale

Le digital occupe évidemment une place centrale dans le lancement imaginé par l’Anivin. L’artiste Beax est chargé de créer des illustrations en l’honneur des cocktails diffusées sur le compte Instagram de l’interprofession. Une campagne à destination d’influenceurs lifestyle, wine et food, ainsi que des barmans et mixologues est par ailleurs prévue dans les prochains mois. Des actions de promotion dans les médias digitaux sont aussi au programme. « On a tous les atouts pour investir ce segment. Maintenant, il faut mettre les moyens », conclut Valérie Pajotin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
Éric Moëc, ingénieur œnologue chez Badet Clément, réserve la bioprotection aux raisins vendangés à la main. Il s'agit des raisins issus d'un domaine que la Maison de négoce possède en propre.  © J. Gravé
La bioprotection, indissociable des itinéraires de vinification sans sulfites ?
Les levures non-Saccharomyces, ou bioprotection, sont presque systématiquement prescrites dans les itinéraires sans sulfites.…
Dans le cadre d'un bail, les aménagements d'agroforesterie s'envisagent de façon variable selon que l'intention de plantation intervient alors que le bail se conclut ou si c'est en cours de bail. © J.-C. Gutner/Archives
Parcelles en fermage et agroforesterie viticole : ne plantez pas à la va-vite !
L’agroforesterie viticole fait partie des solutions agroécologiques ayant le vent en poupe. Les notaires de Jurisvin sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole