Aller au contenu principal
Font Size

Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao

Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6 février devant le siège de l’Inao, jour du passage du dossier en comité national, pour réclamer une vraie concertation sur le sujet.

carte INAO appellation Bourgogne
L'aire d'appellation de l'AOC Bourgogne actuellement définie par l'Inao fait l'objet d'un projet de révision qui met le vignoble bourguignon en colère.
© Source : Inao

Perdre la possibilité de faire de l’AOC bourgogne, c’est selon le Syndicat des Bourgognes et la Confédération des appellations et Vignerons de Bourgogne, la menace qui pèse sur les producteurs de 64 communes de Bourgogne (dont 16 communes du Chablisien). Dans un communiqué, les deux syndicats dénoncent le fait que ce seront essentiellement des communes situées dans les secteurs de Chablis, de Dijon et du nord de la Côte d’Or qui seront touchées par le projet de délimitation de l’AOC bourgogne que prépare l’Inao. Dans le même temps, ils estiment que 43 communes du Beaujolais pourraient, elles, produire de l’AOC bourgogne. Ils chiffrent la perte pour la Bourgogne à « 7 000 ha dont 5 500 ha plantés ». Les vignerons devraient alors se rabattre sur l’AOC coteaux-bourguignons.

Les vignerons s’insurgent contre la surdité de l’Inao quant à leurs propositions et estiment qu’un « amalgame entre deux régions viticoles historiquement distinctes avec leurs caractéristiques propres » est à craindre.

Une pétition en ligne pour appuyer la contestation

Une pétition « Vive le Bourgogne, Vive le Beaujolais, Non au Bourgogne dans le Beaujolais ! » est en ligne. Bruno Verret, le président du Syndicat des Bourgognes, espère bien recueillir aussi le soutien des amateurs de Bourgogne. Le cap des 5 000 signatures devrait être franchi assez vite.

Curiosité de l’histoire des appellations, le travail de délimitation n’a jamais été achevé depuis la création de l’AOC en 1937, pour les secteurs du Chablisien et du Beaujolais. Interrogé par l’AFP, Gilles Flutet, responsable du service Territoires et Délimitation de l’Inao souligne que dans toute décision de délimitation, une procédure de consultation publique de deux mois est prévue.  "Toutes les réclamations seraient alors étudiées par les experts", affirme-t-il en soulignant que ces experts se basent sur « des éléments liés au milieu naturel, mais aussi aux pratiques et usages".

Un dossier qui alimentera encore un peu plus le sentiment d’incompréhension entre l’institution gardienne des appellations et le monde viticole.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
cuves dans une coopérative en Gironde
Plan d’aide à la filière vin : 1,3 million d'hectolitres en suspens
Pilier du plan d’aide spécifique du gouvernement à la filière vin, l’aide à la distillation s’avère sous dimensionnée par rapport…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole