Aller au contenu principal

Ardèche
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune

L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) Auvergne-Rhône-Alpes. Un choix stratégique pour l'Union qui envisage le basculement de la totalité de son vignoble en Haute Valeur Environnementale (HVE) d'ici 2025.

Les nichoirs à chauve-souris, installés en 2018, ont initié le partenarait entre l'Union des Vignerons Ardéchois et la LPO.
© A.MARECHAL

La convention signée avec la LPO apparaît comme la suite logique du partenariat entre les deux structures, initié en 2018 suite à l'installation de nichoirs à chauve-souris dans le vignoble coopératif. " Nos nichoirs étaient inhabités et nous ne comprenions pas pourquoi. Nous avons donc contacté la LPO pour comprendre ce qui n'allait pas ", indique Amandine Maréchal, responsable communication des Vignerons Ardéchois. La signature de la convention officialise donc une relation qui permet d'un côté aux vignerons de bénéficier de l'expertise de la LPO, et de l'autre à la LPO de couvrir un territoire d’action plus vaste. En somme, un partenariat gagnant-gagnant.

Sensibiliser le grand public à la préservation de la faune

Dans le détail, la convention s'articule autour de trois axes principaux. « Deux axes visent à sensibiliser le grand public sur la protection de la faune et prévoient l’installation de deux refuges LPO, dont l’un servira de support à diverses animations pédagogiques d’ici fin 2019 », a détaillé la responsable communication. L'acquisition de ces refuges a été rendu possible grâce à un financement participatif. Le troisième, plus stratégique, cible les adhérents de l’union. « Nous proposerons des formations sur la création d’habitats aux abords des parcelles. Nous espérons ainsi sensibiliser davantage nos adhérents à la préservation de la biodiversité, et atteindre notre objectif de 300 ha en bio d’ici 2025 », a complété Amandine Maréchal. Un travail initié par l'Union a travers l'instauration de la charte "Ardèche par nature" en 2016. La structure a l'ambition d'atteindre 100 % du vignoble en HVE à cette même échéance.

Observer et recenser les espèces présentes dans le vignoble

Pour l'heure, la première phase du partenariat a débuté. Depuis le printemps, la LPO  observe et recense les espèces animales présentes sur le site de Sauveplantade. " L'idée est qu'ils puissent rapidement nous indiquer les facteurs sur lesquels jouer pour augmenter la présence de ces espèces, et leur diversité ", explique Amandine Maréchal. Jumelles, mais aussi pièges-photos et enregistreurs d'ultra-sons sont autant d'outils qui permettent ainsi à la LPO d'enrichir sa base de données participative sur les espèces présentes dans les vignes. Ces observations contribuent à assurer la sauvegarde des espèces sauvages et de leurs habitats.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Phytos : les modalités de séparation entre la vente et le conseil enfin précisées
Issu de la loi Egalim du 30 octobre 2018, le principe de séparation de la vente et du conseil à l’utilisation des produits…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole