Aller au contenu principal

Les terres, toujours plus chères

En 2015, les prix des terres viticoles ont poursuivi leur hausse, initiée en 2007. C’est le constat dressé par la Safer. Le prix en AOC a pris + 3 % par rapport à 2014, ce qui porte la valorisation moyenne à 140 500 euros l’hectare. Selon la Safer, les vignes AOC ont bénéficié de la croissance mondiale et de la hausse du portefeuille de certains acheteurs, notamment dans le secteur du luxe. Si l’on ôte la Champagne, la valorisation moyenne en AOC progresse de 4,6 % à de 64 100 euros par hectare (€/ha). Ce prix est notamment tiré par la Bourgogne, où le bourgogne grand cru atteint 4,78 millions d’euros par hectare (M€/ha) ! Un record. Le bourgogne premier cru blanc se place un peu derrière avec 1,40 M€/ha. Au final, la Côte-d’Or enregistre + 9 % par rapport à 2014. La Champagne se porte, elle, aussi bien, avec une moyenne de 1,23 M€/ha dans la Marne, 1 million d’euros (M€) dans l’Aube et 0,86 M€ dans l’Aisne (+ 6 %). En Gironde, la hausse est identique : + 6 %, notamment grâce au groupe saint-julien/margaux (+ 20 %, à 1,20 M€/ha), ou à fronsac (+ 20 % à 30 000 €/ha). Dans le Rhône, le côte-rôtie franchit la barre du 1,1 M€, soit + 10 %. Du côté du beaujolais, les crus reprennent des couleurs (+ 5 %), tirés par chénas et régnié. Mais la plus grosse flambée revient à la Corse : + 33 % pour la Corse-du-Sud ; + 16 % pour la Haute-Corse. Selon la Safer, sur l’Île de beauté, l’intérêt des acheteurs se porte sur les AOC "dont la diversité des terroirs et la typicité des vins restent une valeur sûre".

Retour aux prix de 1992 pour les eaux-de-vie

À l’inverse, les muscadets sèvre et maine, les liquoreux rive droite, les jurançons et les muscats, quels qu’ils soient, subissent le contrecoup d’une commercialisation des vins compliquée. Fronton, chinon, l’alsace départementale, chateaumeillant ou encore sancerre peinent également, que ce soit suite à un faible volume de transactions, à un repositionnement marché, ou encore à de faibles disponibilités financières liées aux petites récoltes.

De leur côté, les vignes à eaux-de-vie AOC ont augmenté de 4,1 % (42 700 €/ha) en un an, et de 110 % par rapport à 1999 ; celles hors AOP de + 3,1 % (13 100 €/ha). Les IGP du Tarn progressent notamment de 57 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole