Aller au contenu principal

Les plantations de vins sans IG sur les rails

Préparation d'une plantation viticole. Les producteurs souhaitant obtenir une autorisation de plantation pour le segment des vins sans indication géographique devront s'engager à produire pendant 15 ans.
Préparation d'une plantation viticole. Les producteurs souhaitant obtenir une autorisation de plantation pour le segment des vins sans indication géographique devront s'engager à produire pendant 15 ans.
© Chambre d'agriculture de l'Aude

Le dernier conseil spécialisé vin de FranceAgriMer a donné le top départ des autorisations de plantation pour le segment des vins sans indication géographique. Une vraie révolution, puisqu’il n’y a, à ce jour, pas de vignoble réellement dédié à ce type de production.
C’est aux viticulteurs, en région, qu’il reviendra de demander des contingents. La demande de la production remontera ensuite par le Conseil de Bassin (pour les zones en disposant) jusqu’aux instances nationales, FranceAgriMer en l’occurrence. Cela impliquera sûrement la création de structures dédiées. Cela a déjà commencé. À titre d’exemple, à Cognac, une section est consacrée à la question au sein du BNIC, l’interprofession. Dans le Var, une Association générale de la production viticole (AGPV) régionale, regroupant les ODG, les vignerons indépendants et les coopérateurs, a été créée il y a trois ou quatre ans. C’est elle qui centralisera les demandes. À Bordeaux, une entité a vu le jour en juin dernier : le Syndicat des producteurs girondins de vins sans IG. Ce dernier adhère à la Fédération des grands vins de Bordeaux, afin de faciliter les discussions entre les différents segments de production. En Languedoc-Roussillon, les caves coopératives et les vignerons indépendants sont en pourparlers sur le sujet. Quant au Val de Loire, la situation devrait s’éclaircir au printemps.


Un engagement de quinze ans à produire du vin sans IG


Pour les viticulteurs souhaitant planter des sans IG au printemps 2016, le temps presse. Ils devront déposer leurs dossiers avant fin avril, et acheter leurs droits dans la réserve nationale avant fin novembre 2015. Ces viticulteurs devront s’engager à produire du vin sans IG sur ces surfaces durant quinze ans, et ce, dans le but de garantir l’étanchéité de chaque segment et d’éviter tout détournement de notoriété.
Les deux projets de décret et les quatre arrêtés d’application votés à l’unanimité par la filière introduisent d’autres nouveautés, et notamment l’encadrement des autorisations d’expérimentation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Les nouveaux tracteurs Claas Nexos bénéficient d'un plancher plat.
Claas - Le nouveau Nexos culmine à 120 ch
Claas dévoile son nouveau tracteur spécialisé Nexos.
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole