Aller au contenu principal

Les pépiniéristes se lancent dans la certification HVE

Réunie à Cognac les 29 et 30 octobre pour son assemblée annuelle, la Fédération française de la pépinière viticole (FFPV) a fait le constat que la compétitivité des pépinières, basée sur la qualité sanitaire, doit désormais intégrer aussi l’aspect environnemental.

Lors de son 17e congrès, la FFPV a fait le point sur l'actualité de la filière. Les préoccupations environnementales font parties des priorités. La filière souhaite développer la certification HVE. © Vinconnexion/FFPV
Lors de son 17e congrès, la FFPV a fait le point sur l'actualité de la filière. Les préoccupations environnementales font parties des priorités. La filière souhaite développer la certification HVE.
© Vinconnexion/FFPV

"La certification environnementale sera demain le standard d’ouverture à certains marchés ; c’est déjà le cas dans certains bassins viticoles. Demain l’accès aux plans de compétitivité passera par les réponses de nos exploitations à l’agroécologie", a lancé David Amblevert, le président de la FFPV. "Nous étudions la possibilité de répondre aux critères HVE. On a des demandes de la part de nos clients", précise Pierre-Denis Tourette, le secrétaire général de la FFPV. Dans sa région Auvergne Rhône-Alpes, la démarche est testée sur "3 ou 4 pépinières pilotes". Certains pépiniéristes, par ailleurs viticulteurs, se sont déjà lancés, puisque la HVE certifie une entreprise. C’est en évoquant ces enjeux environnementaux que David Amblevert a resitué le soutien de la filière à la démarche de créations variétales "qui doivent satisfaire les objectifs de diminution des intrants et d’adaptation aux évolutions climatiques". Les cépages résistants ResDur1 se déploient : 3 millions de greffes boutures seront mises en œuvre en 2020.

S'adapter à l'évolution de la réglementation européenne

Autre sujet, l’adaptation de la filière à la réglementation européenne sur la santé des végétaux qui rentre en application le 14 décembre 2020. Elle obligera les pépiniéristes à devenir des opérateurs professionnels autorisés (OPA) sous l’autorité de FranceAgriMer. La FFPV a réclamé le cahier des charges, encore inconnu à ce stade, en pointant le peu de temps disponible pour s’adapter.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La matériel de désherbage développé par la société Zasso fonctionne en envoyant un courant électrique à travers les plantes.
Bilan d’une saison de désherbage électrique en vigne
Sylvain Philip, vigneron gardois, a investi en février dans l’un des tout premiers matériels de désherbage électrique intercep de…
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône« J'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
[TAILLE DE LA VIGNE] « Malgré le gel, j'ai atteint les rendements avec une taille en avril »
Benjamin Passot, vigneron à Vauxrenard, dans le Rhône, a repris une parcelle non-taillée en avril 2021. Elle a gelé comme ses…
Vignoble côte du Rhône
Production mondiale de vin : la France tombe à la troisième place du podium
Les aléas climatiques, nombreux et intenses en 2021, ont pénalisé la production viticole européenne et particulièrement française…
Le gobelet palissé avec juste deux releveurs permet d'adapter le haut de la vigne aux conditions du millésime. Port retombant en cas de sécheresse, rognage en cas d'humidité.
[TAILLE DE LA VIGNE] « J’adapte mes gobelets palissés selon la météo »
Flavien Nicolas, vigneron à Cairanne, dans le Vaucluse, a planté des vignes en gobelet avec deux fils releveurs, pour s'adapter…
Lors de l'utilisation d'un tracteur enjambeur, il est important de vérifier, en fonction de l'outil attelé, dans quelles conditions de pente (inférieure à 15, 35 ou 50 %) l'engin peut évoluer, afin de garantir que l'arceau de sécurité protégera l'opérateur en empêchant de partir en tonneau.
Tracteurs enjambeurs : l’homologation antirenversement ankylose les livraisons
Bon nombre de constructeurs de tracteurs enjambeurs ont réduit momentanément leur catalogue. La cause est multifactorielle.
[TAILLE DE LA VIGNE] "Changer de mode de taille lors de la conversion bio nous a permis de stabiliser les rendements"
Julien Cuisset, vigneron au Château Grinou, en Dordogne, est passé à la non-taille palissée afin de ne pas amputer ses rendements.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole