Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Cépages secondaires
Les mansengs dévoilent leurs arômes

Le Syndicat des côtes de gascogne et l´ITV ont engagé une vaste étude pour mieux connaître et favoriser les arômes des cépages petit et gros manseng.


Après le sauvignon et le colombard, on commence à en savoir plus sur les arômes de deux autres cépages cultivés en Gascogne : les gros et petit manseng. On retrouve particulièrement trois précurseurs d´arômes dans les raisins de ces cépages : des glycosides à l´origine d´arômes d´élevage, dont les terpénols caractéristiques des arômes muscatés, le précurseur du sulfure de diméthyle (DMS) qui engendre des arômes de truffe en cours d´élevage, et des précurseurs cystéinylés (P3MH), également présents dans le sauvignon et le colombard, qui génèrent des notes fruitées de pamplemousse et de buis.
A maturité équivalente, les raisins de petit manseng sont plus riches en précurseurs d´arômes que ceux du gros manseng. ©ITV

Laurent Dagan, qui a soutenu une thèse sur le sujet, a mis en évidence le fait que le petit manseng est plus riche en précurseurs d´arômes que le gros manseng à maturité équivalente et que tous ces précurseurs d´arômes évoluent indépendamment les uns des autres et indépendamment de l´évolution des sucres et acides.
L´objectif maintenant est de proposer aux vignerons des itinéraires de conduite de la vigne et des vinifications adaptés au millésime et au type de vin recherché : soit plutôt fruité, soit plutôt apte au vieillissement. Laurent Dagan a déjà mis en évidence le fait que le précurseur du DMS augmente avec la maturité, alors que la teneur en précurseurs glycosilés dépend plus du millésime et du site. Mais, pour l´instant, aucune corrélation n´a été observée entre la concentration en précurseurs d´arômes et la concentration finale en arômes. « La vinification et surtout la fermentation apparaissent déterminantes pour la révélation et la transmission du potentiel aromatique contenu dans les raisins. »
Pour l´heure, on ne connaît pas les facteurs qui peuvent favoriser ce phénomène.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Vignette
Beaujolais : 30 % de pertes suite à la grêle
Dimanche 18 août en fin de journée, la grêle s’est invitée sur les terroirs des Pierres Dorées, un secteur pourtant protégé par…
Vignette
Le soufre a-t-il accentué les effets de la canicule ?
Les applications de soufre avant l’épisode de canicule du 28 juin dernier ont parfois aggravé les symptômes observés de brûlures…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole