Aller au contenu principal
Font Size

Les États-Unis maintiennent la taxe de 25% sur les vins tranquilles

Les autorités américaines ont renoncé à appliquer une surtaxe de 100% sur les vins et spiritueux en réponse aux subventions européennes à Airbus, mais elles maintiennent les droits de douane additionnels de 25% sur les vins tranquilles. La FEVS tape du poing.

Dans un communiqué, la FEVS a réclamé la mise en place immédiate du fonds de compensation d'urgence de 300 millions d'euros
© Mich

Toute la filière vin et spiritueux française et européenne s'est mobilisée pour éviter la surtaxe de 100 % annoncée par le gouvernement de Trump en décembre dernier. Si l’annonce de son abandon sonne comme une bouffée d’air frais, la guerre commerciale qui oppose l’UE aux États-Unis continue de faire rage, au grand désarroi de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS). « Le maintien de ces droits de douane additionnels (de 25%) représente un danger majeur pour la pérennité de nos entreprises » a-t-elle déclaré dans un communiqué qui dénonce une « décision injuste liée à un conflit qui ne concerne aucunement les vins et spiritueux. »

Une motion adoptée par quelques 300 communes viticoles

Sur le dernier trimestre 2019, la FEVS chiffre le recul des exportations de vins français à destination des États-Unis à -17,5%. Un coup d’arrêt qui se traduit déjà par une perte de chiffres d’affaires de plus de 20 % pour la filière française. « À la veille du Salon de l’Agriculture, nous demandons solennellement au Président de la République de débloquer sans attendre 300 millions d’euros sous la forme d’un fonds de compensation d’urgence », a insisté Antoine Leccia, président de la FEVS. Si le Président de la République fait pour l'heure la sourde oreille, la FEVS est soutenue dans sa démarche par plus de 300 communes viticoles qui ont adopté le 12 février dernier une motion demandent à Emmanuel Macron de « reconnaître à la filière vin le statut de victime dans le conflit Airbus (...) L’État a fait le choix stratégique de soutenir Airbus en infraction avec les règles de l’OMC. Sa responsabilité est de nous sortir de cette situation et de dédommager les entreprises du vin qui sont des victimes collatérales », justifie Bernard Farges, président de la Cnaoc. La filière viticole se tiendra au côté d’Airbus lors de l’ouverture du Salon de l’agriculture ce samedi 22 février afin de " faire des propositions communes"  pour trouver une issue à ce conflit qui s'ajoute à une situation à l'export déjà extrêmement instable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole