Aller au contenu principal

Oenologie
Les essais ochratoxine de l´ICV montrent que l´OTA s´estompe au vieillissement

C´est en fin de fermentation malolactique que les vins sont les plus riches en ochratoxine A. Les teneurs diminuent ensuite progressivement avec le temps, sans que l´on sache encore pourquoi.


On en sait un peu plus sur l´ochratoxine A, encore appelée OTA, molécule potentiellement toxique produite par une moisissure et susceptible de contaminer les vins (voir Réussir Vigne nº 85). L´Institut coopératif du vin s´intéresse à son évolution dans les vins méditerranéens depuis trois ans. « L´OTA se développe dans le vin dès les premiers jours de macération de la vendange pour atteindre un maximum à la fin de la fermentation malolactique », précise Jacques Rousseau, responsable du département Vigne & Vin de l´ICV. Ensuite, les teneurs en OTA diminuent systématiquement.

Une diminution de 20 à 70 % de l´OTAaprès 21 mois de bouteille
« Dans nos essais, les taux avaient déjà chuté de 39 % lors de la mise en bouteille. » La baisse se poursuivrait même une fois le vin embouteillé. « Sur 13 échantillons suivis, la diminution variait entre 20 et 70 % après 21 mois de bouteille. »
Difficile d´expliquer cette baisse. Dans les essais ICV, les process oenologiques n´ont eu qu´une faible incidence mais les levures ont joué un rôle. L´ICV a montré que l´addition de 100 g/hl de levures sur vin fini, suivie d´un élevage de six mois avec bâtonnage (pour simuler l´élevage sur lie), accélère la diminution des teneurs de l´ordre de 10 %. « On suppose que l´OTA est en partie adsorbée par les parois des levures », précise Jacques Rousseau, qui n´explique pas encore les diminutions des teneurs observées sur les vins embouteillés. « On peut supposer que l´OTA se dégrade ou se combine avec d´autres composants du vin. »

L´ICV se veut également rassurant sur la thermovinification. « Nous avons observé des variations des teneurs en OTA des jus à la sortie qui semblent montrer qu´il n´y a pas d´incubation de moisissure au cours de la journée. Les bonnes pratiques d´hygiène habituelles suffisent en fin de journée pour éliminer les moisissures, d´après les contrôles réalisés sur eaux de rinçage. »
Aucune réglementation concernant les teneurs en OTA n´a encore été adoptée, mais les restrictions à l´export se multiplient. De plus en plus d´acheteurs demandent des teneurs inférieures à 1 voire même 0,5 hg/l. L´ICV a récemment sorti une plaquette d´information sur le sujet, disponible sur demande (e-mail : icv@icv.fr).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations
Réunie le 21 avril en conseil spécialisé de FranceAgriMer, la profession viticole a estimé que le gel du mois d’avril pourrait…
Le feuilleton concernant les conditions d'emploi du glyphosate continue. Pour l'heure, il sera restreint à 450 g/ha/an sans limitation de surface sous le rang. © X. Delbecque
Glyphosate : la règle des 20 % de la surface supprimée en vigne

En octobre dernier, l’Anses donnait les…

Les barrettes en matière plastique se montrent moins sensibles à la casse que certaines versions métalliques sur le long terme. © J.-M. Leclercq
Relevage des vignes : s’équiper pour gagner en efficacité
Le relevage manuel reste une opération longue, récurrente et fastidieuse. Heureusement, les solutions techniques évoluent pour…
Le Zéowine est issu d'un compostage de zéolite avec des sous produits de la filière, dans une démarche d'économie circulaire. © Twitter/Life Zeowine project
Associer zéolite et compost pour diminuer le stress hydrique
À l’occasion du congrès Enoforum, en février dernier, des chercheurs italiens ont présenté leurs résultats concernant l’…
20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel
Un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département. Il s’inscrit dans le cadre du…
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt dans l'Entre-deux-mer, a réduit ses IFT de 30% en dix ans en actionnant plusieurs leviers. © J.Gravé
IFT: « Je suis sorti de l’état d’esprit où il fallait surprotéger la vigne »
Philippe Ducourt, responsable des vignobles Ducourt, a rejoint le réseau ferme Dephy-Est Gironde en 2012. Il a depuis réduit ses…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole