Aller au contenu principal

TECHNIQUE
Les colonnes à cônes rotatifs en action

LES COLONNES À CÔNES ROTATIFS
LES COLONNES À CÔNES ROTATIFS
© Conetech
LES COLONNES À CÔNES ROTATIFS ne constituent pas en soi une technique nouvelle puis puisque que le brevet de leur invention remonterait aux années 30. Cette technique a d’abord été utilisée dans les centrales nucléaires pour traiter l’eau lourde avant d’être récupérée par l’industrie du parfum en vue de l’extraction des substances volatiles. Elle s’est également développée dans l’agroalimentaire pour l’extraction des arômes de café et de thé et la production de jus de fruits. Son usage en viticulture reste aujourd’hui anecdotique. Ce matériel se compose d’un cylindre vertical à l’intérieur duquel se trouve deux séries de cônes inversés et dans lequel le liquide est acheminé. Un premier passage va permettre de récupérer les arômes. Le vin subit un second passage au cours duquel il est désalcoolisé. Ces deux fractions séparées attendront ensuite d’être réassemblées. “ À la sortie, on récupère ainsi un produit totalement désaromatisé et désalcoolisé ”, note Vincent Pugibet, vigneron au domaine de la Colombette qui avait un temps été tenté par cette technique pour produire Plume, un vin désalcoolisé avant d’opter pour l’osmose inverse. “ L’avantage de la colonne à cônes rotatifs pour désalcoliser les vins est qu’il n’y a pas de rajout d’eau au au moment de l’assemblage comme dans le cas de l’osmose inverse, une étape sujette à caution car assimilable à du mouillage. Mais le problème essentiel de la colonne est son prix, voisin d’un million d’euros. Et savoir que cette technique dérive de l’industrie nucléaire n’est pas très romantique. D’ailleurs, j’ai pu constater dans une winery australienne qui avait recours à cette technique, qu’elle faisait tout pour le cacher.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Glyphosate : seuls les usages sur le cavaillon et dans les parcelles non-mécanisables seront maintenus en vigne
Après trois ans de suspense, les conditions de restriction du glyphosate sont enfin précisées. Il restera autorisé dans les…
L'élévateur de vendange a remplacé six porteurs.  © Alabeurthe
[VIDEO] Un tapis élévateur pour mécaniser la vendange manuelle
Depuis 2019, Michel Laroche est équipé d’un tapis élévateur sur tracteur enjambeur pour remplacer les porteurs.
Le mildiou produit ses œufs en associant deux types sexuels différents et utilisent une hormone pour y arriver. Cela ouvre la voie à une potentielle lutte par confusion. © Inra
Lutter contre le mildiou par confusion sexuelle ?
Un groupe de chercheurs français vient de faire une découverte importante sur les gènes du déterminisme sexuel du mildiou, ce qui…
Le fort pouvoir mellifère de la phacélie est un précieux allié dans les cultures. © Jouffray-Drillaud
La phacélie, une plante alliée du vignoble
La phacélie est une plante utilisée dans certains mélanges d’engrais verts viticoles pour son très fort pouvoir mellifère et sa…
Cinq questions sur les analyses de résidus de pesticides dans les vins menées par l'association Alerte aux toxiques
La publication le 15 septembre dernier des résultats d’analyse de résidus de pesticides dans 22 vins dont une majorité certifiés…
Les teintures-mères utilisées pour l'isothérapie ont été réalisées à partir d'organes de vignes atteints par le mildiou. © CAB
Homéopathie en vigne, des effets ponctuels
L’homéopathie et l’isothérapie ont été testées dans le Val de Loire. Il en ressort des premières conclusions assez intéressantes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole