Aller au contenu principal
Font Size

Oenologie
Les colles à base de protéines végétales en pré-commercialisation

Une première gamme de colles à base de protéines végétales sera pré-commercialisée cette année.


Les nouvelles colles à base de protéines végétales arrivent dans les caves. « Elles sont déjà commercialisées en Afrique du Sud et le seront bientôt en Chine », annonce Francine Vidal, responsable du marketing chez Martin-Vialatte. L´Afrique du Sud les aurait validées, notamment à la demande d´importateurs anglais, soucieux de l´image des additifs utilisés dans les vins. En France, la société Martin-Vialatte annonce le pré-lancement commercial d´une gamme de protéines végétales, issues du blé, du pois et du lupin, dès les vendanges prochaines. La gamme baptisée ProVgreen comptera au départ quatre colles différentes : une pour les vins blancs (ProVgreen white), deux pour les vins rouges (ProVgreen red pour les rouges souples et ProVgreen extra red pour les rouges plus structurés) et une pour le collage des moûts (ProVgreen must). « Des échantillons seront disponibles dès septembre pour effectuer des essais de collage en petits volumes », assure Francine Vidal. Une utilisation en cave sur de plus grands volumes sera également possible mais dans le cadre de la réglementation des expérimentations (sur moins de 50 000 hl).
©C. Bioteau


Le collage au blé non allergène
Pour une autorisation en bonne et due forme, il faudra attendre « sans doute 2004, au mieux fin 2003 », avance Sandrine Lefebvre, responsable du projet chez Martin-Vialatte. La firme va fournir cet été à la DGCCRF, les résultats de trois années d´expérimentations, passage obligé pour une autorisation au niveau communautaire. Le dossier « colles végétales » est également à l´étude à l´Organisation internationale de la vigne et du vin, qui devrait statuer entre autres sur les risques d´allergies liés à l´ajout de protéines végétales dans le moût ou le vin. Les premières études sont rassurantes. « Après trois années d´études, menées avec un laboratoire de toxicologie de Milan, nous avons montré qu´on ne retrouve pas de résidus de protéines végétales dans les vins rouges ou blancs et les moûts collés aux protéines issues du blé, rapporte Sandrine Lefebvre. Il n´y a donc pas de risques d´allergénicité avec le blé. Nous avons obtenu les mêmes résultats avec les protéines issues du pois et du lupin en collage sur des vins rouges et des moûts. Nous attendons les résultats de collage pois et lupin sur vins blancs cette année. »
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole