Aller au contenu principal

Réglementation
Les bios refusent les phosphonates

Les viticulteurs bios affichent leur volonté de maintenir l'usage du cuivre en viticulture biologique à 6 kg/ha/an et refusent l'entrée des phosphonates dans les produits utilisables en viticulture biologique.

Michel Gendrier, président de la Commission bio des Vignerons indépendants.
Michel Gendrier, président de la Commission bio des Vignerons indépendants.
© DR

Alors que l'Anses(1) a proposé de limiter l'usage du cuivre en agriculture à 4 kg/ha/an, les professionnels de la viticulture biologique ont écrit au Ministre de l'Agriculture pour rappeler la nécessité de maintenir les doses de cuivre à 6 kg/ha/an en moyenne sur cinq ans et leur refus d'introduire l'usage des phosphonates en viticulture. L'Association nationale interprofessionnelle France Vin Bio demande, par ailleurs, qu'une analyse globale des effets du cuivre sur la biodiversité et l'environnement pour des doses supérieures à 4 kg/ha/an soit réalisée. " Les professionnels s'inquiètent de la volonté européenne de diminuer les doses de cuivre à l'exemple de certains cahiers de charges en Allemagne (association nationale Ecovin) où l'usage du cuivre est limité à 3 kg/ha/an. Une situation qui contraint les viticulteurs allemands bios à employer des phosphonates (autorisés par dérogation en Allemagne et dans certains pays de l'Est) ", remarque Nicolas Constant, ingénieur conseil à Sudvinbio.


Les phosphonates jugés contraires aux principes " bio "


Pour Michel Gendrier, président de la commission bio au sein des Vignerons indépendants, " les phosphonates sont contraires aux fondamentaux de la viticulture biologique : ce sont des produits de synthèse, pénétrants et systémiques, laissant des résidus dans le vin. Il serait intolérable qu'une exception contraire aux fondements de l'agriculture biologique obtenue pour quelques producteurs d'Europe de l'Est devienne la réglementation européenne ! ". Sur le même ton, France Vin Bio précise que les " phosphites sont issus de la chimie de synthèse et produisent un métabolite, l'acide phosphoreux qui peut être confondu avec le même métabolite issu du Fosétyl-Al, produit interdit en bio ce qui rendrait les contrôles impossibles ".


(1) Anses : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du travail

Repères

. L'acide phosphoreux est utilisé dans la fabrication des phosphonates.
. Les phosphates sont le principal composant des engrais à base de phosphore. Ils ne possèdent pas de propriétés fongicides.
. Les phosphonates ou phosphites sont des sels d'acide phosphonique qui ont des propriétés fongicides.
. Ethyl-phosphonate : l'acide phosphonique peut réagir avec de l'éthanol pour former l'éthyl-phosphonate : de l'aluminium est rajouté pour le neutraliser en formant ainsi l'éthyl-phosphonate d'aluminium ou fosétyl-Al, matière active de fongicides anti-mildiou de synthèse. Deux autres substances sont utilisées depuis 2010 en vigne, le disodiumphosphonate associé à la cyazofamide et le phosphite de potassium.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Fendt 211 V Vario - Un tracteur vigneron personnalisable à souhait
[ESSAI] - Fendt 211 V Vario - "Un tracteur vigneron personnalisable à souhait"
Vigneron à la Sauve en Gironde, Jérôme Zaros a pris en main la nouvelle génération de tracteurs vignerons Fendt 211 V Vario.…
Vendanges 2021, un volume plus faible qu'espéré
Si les estimations publiées par Agreste début août prévoyaient une vendange nationale autour de 36,7 millions d'hectolitres, sur…
Nicolas Moulin (à gauche) et Serge Marais (à droite) sont satisfaits de leur essai avec les biostimulants.
Un duo de biostimulants pour 40 % d’économie phyto
Depuis deux ans, un négoce agricole charentais teste sur vigne deux produits naturels homologués comme engrais. Ils ont permis…
[ VIDEO] Ceol, le robot viticole sur chenilles qui travaille dans les terrains en pente
La société AgreenCulture était présente au salon Vini Viti Vici le 6 juillet dernier dans le Tarn, pour présenter son prototype…
Le tri embarqué sera certainement utile pour ce millésime 2021, qui s'annonce d'ores et déjà délicat.
Anticiper des vendanges 2021 qui s'annoncent délicates
Que ce soit à cause du gel ou des conditions météo difficiles de la saison, le millésime 2021 ne s’annonce pas sous les meilleurs…
L'état de catastrophe naturelle sera decrété après les inondations dans le Gard
De violents orages accompagnés de 200 à 300 mm de pluie, et localement de grêle, se sont abattus mardi 14 septembre dans le Gard…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole