Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les amphores, pour un assemblage plus fin

Des chercheurs italiens ont comparé une vinification et un élevage sous amphore à un élevage sous barrique et en foudre sur chardonnay. Verdict.

Pour leurs expériences les chercheurs ont employé une amphore de ce type. Lors de la vinification, ils ont remplacé son couvercle par un linge en coton brossé, afin de faciliter l'évaporation du CO2.
© C. de Nadaillac

Des vins plus mûrs, avec des tanins plus fins, mais moins d’arômes variétaux. Tel a été l’impact d’une vinification et d’un élevage de chardonnay en amphore (porosité inférieure à 6 %) de 225 l, comparé à un élevage sous pièce (chêne non chauffé) de 20 hl ou en barrique (chêne chauffé) de 225 l. Selon les chercheurs italiens Fabrizio Rossetti et Emanuele Boselli à l’origine de l’étude, l’acidité volatile a également été plus haute dans cette modalité (0,38 g/l contre 0,24 à 0,28 g/l sous bois), la couleur plus intense et le poids des extraits secs supérieur (21,7 g/l contre 20,2 et 20,3 pour les contenants bois). Mais ces caractéristiques semblent en grande partie corrélées au mode de vinification. Pour la modalité amphores, les chercheurs ont effectué une vinification intégrale, tandis que le vin n’a été entonné qu’après le pressurage dans les barriques et les pièces. Par ailleurs, l’amphore n’a pas été sulfitée, contrairement au vin sous bois, qui a reçu un apport de 25 mg/l.

Une extraction du potassium supérieure

Le vin en amphore a également fait montre d’une acidité légèrement moindre, « certainement à cause d’une plus forte extraction du potassium, ayant conduit à une précipitation tartrique supérieure », estiment les scientifiques. De même, son taux d’alcool est légèrement plus bas (-0,2 % vol.) et celui de SO2 total près de deux fois moindre.

À la dégustation, le vin élevé dans les pièces en bois a été préféré par le jury de dégustation, qui l’a jugé plus harmonieux, avec des notes épicées, vanillées et légèrement boisées, ainsi que des arômes de fruit équilibrés et persistants. Celui en amphore a été qualifié de plus mûr et moins vert, avec des tanins élégants et des arômes épicés, mais moins aromatique. Enfin, le vin élevé en barriques a montré des notes boisées et vanillées intenses, avec une fraîcheur et une typicité chardonnay bien présentes. Des atouts complémentaires en somme, ce qui conduit les chercheurs à recommander l’élaboration de cuvées d’assemblage, afin de créer de " nouveaux vins pour le marché ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole