Aller au contenu principal
Font Size

Les amphores, pour un assemblage plus fin

Des chercheurs italiens ont comparé une vinification et un élevage sous amphore à un élevage sous barrique et en foudre sur chardonnay. Verdict.

Pour leurs expériences les chercheurs ont employé une amphore de ce type. Lors de la vinification, ils ont remplacé son couvercle par un linge en coton brossé, afin de faciliter l'évaporation du CO2.
© C. de Nadaillac

Des vins plus mûrs, avec des tanins plus fins, mais moins d’arômes variétaux. Tel a été l’impact d’une vinification et d’un élevage de chardonnay en amphore (porosité inférieure à 6 %) de 225 l, comparé à un élevage sous pièce (chêne non chauffé) de 20 hl ou en barrique (chêne chauffé) de 225 l. Selon les chercheurs italiens Fabrizio Rossetti et Emanuele Boselli à l’origine de l’étude, l’acidité volatile a également été plus haute dans cette modalité (0,38 g/l contre 0,24 à 0,28 g/l sous bois), la couleur plus intense et le poids des extraits secs supérieur (21,7 g/l contre 20,2 et 20,3 pour les contenants bois). Mais ces caractéristiques semblent en grande partie corrélées au mode de vinification. Pour la modalité amphores, les chercheurs ont effectué une vinification intégrale, tandis que le vin n’a été entonné qu’après le pressurage dans les barriques et les pièces. Par ailleurs, l’amphore n’a pas été sulfitée, contrairement au vin sous bois, qui a reçu un apport de 25 mg/l.

Une extraction du potassium supérieure

Le vin en amphore a également fait montre d’une acidité légèrement moindre, « certainement à cause d’une plus forte extraction du potassium, ayant conduit à une précipitation tartrique supérieure », estiment les scientifiques. De même, son taux d’alcool est légèrement plus bas (-0,2 % vol.) et celui de SO2 total près de deux fois moindre.

À la dégustation, le vin élevé dans les pièces en bois a été préféré par le jury de dégustation, qui l’a jugé plus harmonieux, avec des notes épicées, vanillées et légèrement boisées, ainsi que des arômes de fruit équilibrés et persistants. Celui en amphore a été qualifié de plus mûr et moins vert, avec des tanins élégants et des arômes épicés, mais moins aromatique. Enfin, le vin élevé en barriques a montré des notes boisées et vanillées intenses, avec une fraîcheur et une typicité chardonnay bien présentes. Des atouts complémentaires en somme, ce qui conduit les chercheurs à recommander l’élaboration de cuvées d’assemblage, afin de créer de " nouveaux vins pour le marché ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L’aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte
Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un…
[VIDEO] L'Orbis sert aussi bien pour le travail du sol superficiel que pour le roulage des couverts en vigne

L'association Arbre et Paysage en Champagne a organisé fin juin une journée de démonstration du nouvel outil du fabricant Roll…

Pour l'Axema, l'arrêt du glyphosate nécessiterait 5 ans de transition minimum
Une étude d'Axema conclut qu'il faudrait au minimum 5 ans pour assurer la transition du désherbage chimique sous le rang vers la…
Les baies du sauvignac sont irrégulières, sphériques avec une peau épaisse vert jaune devenant parfois rose à maturité, voire ambrée et tachetée de roux au soleil. © Vignobles Ducourt
Sauvignac, la nouvelle variété résistante autorisée en raisin de cuve
Le sauvignac, variété autorisée en France depuis mars dernier, présente une très bonne résistance à l’oïdium et une bonne…
L'antimétabolite 7dSH, produit par une cyanobactérie, inhibe tout comme le glyphosate la voie de synthèse du shikimate. Et ainsi la croissance de ces semis. © Brilisauer, K., Rapp, J., ...
La 7dSh pourrait être une future molécule pour herbicides de biocontrôle
Qu’est ce que la 7dSh ? La 7-deoxy-sedoheptulose, ou 7dSh, est une…
 © Clovis Michon
Un lavabo dans l'utilitaire pour se laver les mains
Salarié dans les travaux publics, Clovis Michon a installé dans sa fourgonnette un système pour se laver les mains.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole