Aller au contenu principal
Font Size

Oenologie
L´enzymage post-fermentaire peut être rentabilisé lors de la clarification

Les préparations enzymatiques à base de pectinases et glucanases peuvent améliorer la filtrabilité des vins, avec des économies sur la filtration à la clé.


Les traitements enzymatiques post-fermentaires coûtent cher à l´achat, mais sont vite rentabilisés lors des filtrations. C´est du moins ce que montrent les différentes comparaisons menées en cave par le fabricant d´enzymes Novozymes.

Amélioration de la filtrabilité des vins
Les préparations enzymatiques à base de pectinases et glucanases favorisent la dégradation des grosses molécules qui participent au colmatage des filtres, telles que les glucanes des raisins botrytisés, la matière colorante des rouges ou les mannoprotéines des levures combinées aux glucanes. Elles peuvent donc améliorer nettement la filtrabilité des vins. A titre d´exemple, Novozymes a comparé les coûts de filtration sur terre d´un sauvignon blanc de graves très colmatant, d´une part enzymé à l´aide d´un mélange pectinases/glucanases (Extralyse) et d´autre part non traité. Le traitement s´est déroulé aux établissements Calvet à Bordeaux. « Nous avons pu filtrer 383 hl de vin enzymé avant colmatage alors que le filtre a colmaté après 76,5 hl seulement de vin témoin », rapporte Rose-Marie Canal-Llaubères (Novozymes). Ce même vin a ensuite subi une filtration de finition sur plaques, avec un résultat semblable : 82,5 hl de vin enzymé filtré par cycle et seulement 4,6 hl de vin témoin.
©B. Compagnon


Moins de terre de filtration utilisée
Il va sans dire que ces différences jouent sur les quantités de terre et de plaques utilisées et sur les prix de revient des filtrations. Selon Novozymes les deux filtrations du sauvignon non enzymé sont revenues à 11,87 euros par hectolitre alors que celle du sauvignon enzymé s´est élevée à 0,96 euros seulement. Une marge plus que confortable qui compense largement le coût des enzymes évalué à 0,43 euros/hl (pour 2g/hl).
L´économie est également nette pour les filtrations tangentielles. « Sur des colombards et ugni-blancs de la cave coopérative de Mezin dans le Gers, l´enzymage (Vinoflow) en fin de fermentation alcoolique a permis de diviser les coûts de filtration par huit, poursuit Rose Marie Canal-Llaubères, avec un gain net de 10,48 euros par hectolitre. » Sans compter que l´enzymage améliore en plus la qualité des filtrations. Elles demandent moins de pompage, les pressions nécessaires sont plus basses, la qualité du vin est donc mieux respectée. L´impact écologique n´est pas non plus à négliger. L´enzymage permet des économies d´eau et de terre et limite donc les rejets dans l´environnement.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Selon les réglages, les brosses viennent plus ou moins lécher les pieds de vigne. © Boisselet
La brosse rotative intercep travaille en surface
Cet outil de travail du sol intercep permet un désherbage sous le rang tout en limitant les risques d’érosion.
Ecoceps
L'Ecocep revient sur le marché des interceps viticoles
Un an après la fermeture de CGC Agri, trois anciens salariés ont repris le brevet de l'Ecocep pour relancer cet outil de travail…
vinitech-sifel 2018
Le salon Vinitech-Sifel confirme la tenue de son édition 2020
La 22e édition du Vinitech-Sifel aura bien lieu du 1er au 3 décembre au parc des expositions de Bordeaux.…
La reconnaissance de « vins naturels » par Paris serait-elle contraire au droit européen ?
Les autorités françaises ont-elles l’intention de contourner la réglementation européenne en créant une nouvelle dénomination…
 © TikTok/ranjeet32432
Fixer aisément la barre du troisième point
L’astuce du mois nous vient des réseaux sociaux. Une idée pour attacher la barre de poussée du troisième point du tracteur d’une…
 © DR
Diag’Pulvé, un outil pour estimer la qualité d’application avec son smartphone
Pour mesurer rapidement la qualité de la pulvérisation, un projet de recherche appliquée dénommé Diag’Pulvé (1) vient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole