Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

PRESTATION
Le rebouchage des vieux millésimes sous contrôle

La société Michael Paetzold a lancé Eternam®, une nouvelle prestation de service qui permet le reconditionnement de vieux millésimes en préservant leur qualité et leur intégrité.

TROIS BREVETS ONT ÉTÉ DÉPOSÉS sur trois étapes du reconditionnement haut de gamme des vieux millésimes proposé par la société Paetzold. Compter 5 à 20 euros par col, variable selon l’état du bouchon, l’age du vin, les dégustations ou non systématiques, le nombre de bouteilles.
TROIS BREVETS ONT ÉTÉ DÉPOSÉS sur trois étapes du reconditionnement haut de gamme des vieux millésimes proposé par la société Paetzold. Compter 5 à 20 euros par col, variable selon l’état du bouchon, l’age du vin, les dégustations ou non systématiques, le nombre de bouteilles.
© Michael Paetzold
Le débouchage et le rebouchage de bouteilles de vins gardées soigneusement depuis de nombreuses années en cave est une pratique couramment employée par les vignerons élevant de grands vins. Mais aucun procédé technique spécifique n’avait jusqu’à présent été proposé. Un vide que vient de combler la société Michael Paetzold avec Eternam, une nouvelle prestation de service haut de gamme, dédiée au reconditionnement des vieux millésimes. “ Ce service offre un reconditionnement répétable avec la garantie d’éviter les risques de dissolution d’oxygène tout le long de l’opération ”, explique Claire Gouty, responsable produit mise en bouteille chez Michael Paetzold. Trois brevets ont été déposés pour certaines étapes de ce reconditionnement et notamment celle de l’extraction automatisé du bouchon sous atmos- phère inerte qui intervient en début de chaîne après un nettoyage du col. “ Au fur et à mesure de l’extraction du bouchon, de l’azote est injecté dans l’espace de tête, créant en nuage gazeux de protection sur la surface du vin. Par ailleurs, un opérateur spécialisé choisit et installe l’outil le mieux adapté au bouchon à extraire, vrille ou bi-lame ”, précise Claire Gouty.

La qualité des vins validée par dégustation

Une fois le bouchon extrait, le propriétaire du domaine ou son personnel, ont la possibilité de déguster le vin grâce à un système breveté d’aspersion d’un micro volume de vin, afin notamment d’en vérifier la bonne qualité. “ Un outil qui peut aussi permettre de choisir les bouteilles qui serviront au remplissage ”, indique Claire Gouty. La mise à niveau du vin dans la bouteille est réalisé automatiquement avec précision. Vient ensuite l’étape, également brevetée, d’aspiration des débris de liège et éventuelles poussières présentes à la surface du vin. Le niveau de SO2 peut ensuite être réajusté avant de passer au poste de bouchage sous vide et sous atmosphère inerte.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Les Français boivent davantage de vin pendant le confinement
L'Association européenne des économistes du vin (EuAWE) et la Chaire Vins et Spiritueux de l’INSEEC U ont mené une enquête auprès…
La nouaison approche : sortez les machines à vendanger !
En Nouvelle-Zélande, le domaine Villa Maria fait un passage de machine à vendanger peu après la floraison. Cela permet de faire…
La viticulture française obtient des mesures d'aides spécifiques
Le gouvernement a dévoilé lundi 11 mai une première série de mesures d’aides à la filière viticole gravement touchée par la crise…
La suspension du pont avant s'ajuste au poids sur l'avant du tracteur de manière à conserver le maximum de course, en montée comme en descente. © Deutz-Fahr
Le pont avant suspendu apporte confort et sécurité
Ces dernières années, l’offre optionnelle en pont avant suspendu s’est généralisée dans les catalogues de la majorité des…
Le nombre de vignerons en biodynamie croit de plus de 10% par an. Les deux marques qui se proposent pour certifier la démarche offrent quelques différences. Leur fusion n'est pas envisagée pour l'instant. © J.-C. Gutner/Archives
Viticulture en biodynamie : une démarche, deux marques
La biodynamie a le vent en poupe depuis quelques années. Les vignerons qui veulent s’engager dans la démarche ont le choix entre…
Le gouvernement débloque 30 M€ pour accompagner la mise en place des ZNT
Un fonds national doté d’un budget de 30 millions d’euros va prochainement être débloqué pour soutenir les investissements des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole