Aller au contenu principal

languedoc
Le Midi en pleine effervescence

Selon Jacques Gravegeal, président de l'IGP pays d'oc, terres du midi devrait être revendicable pour les vendanges 2017.
© C. de Nadaillac

« Les trois ODG de l’Aude, du Gard et de l’Hérault ont accepté la hiérarchisation que nous avons proposée, avec Jean-Marie Fabre, président des vignerons indépendants d’Occitanie et Boris Calmette, président de la CCVF », indique Jacques Gravegeal, président de l’IGP pays d’oc. Le but est donc de créer une IGP socle, terres du midi. Cette IGP ne comprendra pas de mention de cépage et pourra être un assemblage de vins des différents départements. Au-dessus, les IGP de département deviendront une mention complémentaire à terres du midi (c’est-à-dire terres du midi aude par exemple). Elles pourront alors mentionner le cépage. Et encore au-dessus, on retrouvera l’IGP pays d’oc. Le conseil d’administration de la nouvelle entité sera composé des dix-sept administrateurs de pays d’oc, de quatre administrateurs de Coop de France, et de quatre des vignerons indépendants. Le consensus politique ayant été trouvé, l’écriture du cahier des charges bat son plein. « Nous souhaitons le présenter le 27 avril à l’Inao, poursuit Jacques Gravegeal, avec pour objectif qu’il soit opérationnel pour les vendanges 2017. »

Les vins espagnols attaquent les pays d’oc

Car la situation ne cesse de se dégrader dans le Languedoc. Des caves, particulières comme coopératives, n’ont toujours pas trouvé d’acheteurs, les prix ont chuté par rapport à la campagne précédente "malgré une qualité au rendez-vous", et surtout, de plus en plus de références en GD (grande distribution) basculeraient en vin espagnol. « Jusqu’à présent les sans IG et les MDD (marques de distributeurs) étaient attaqués, mais maintenant les IGP pays d’oc le sont également », s’insurge Jacques Gravegeal. Il aurait trouvé des références étiquetées « IGP pays d’oc chardonnay », mais portant en petit la mention : provenance d’Espagne. Sur le ticket de caisse, le vin était qualifié d’IGP oc. « Il s’agit clairement d’une fraude et d’une tromperie du consommateur », tempête-t-il. Pourtant, les discussions avec la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) progressent. Une réunion se tenait le 6 avril à Paris entre les représentants de la filière, la FCD, Casino, Super U, Carrefour et Lidl. Elle a abouti à la création de deux groupes de travail. Le premier se penchera sur l’organisation des linéaires bouteilles et BIB. Le second sur la contractualisation avec le négoce. Mais il ne faudrait pas que les discussions s’enlisent ou durent trop longtemps, sous peine que la conclusion n’arrive trop tard.

En attendant, l’IGP pays d’oc a lancé une vaste campagne de communication à destination du grand public, afin de l’alerter sur la concurrence déloyale des vins espagnols. Une mesure qui, selon le président, rencontrerait un écho important…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Éric Moëc, ingénieur œnologue chez Badet Clément, réserve la bioprotection aux raisins vendangés à la main. Il s'agit des raisins issus d'un domaine que la Maison de négoce possède en propre.  © J. Gravé
La bioprotection, indissociable des itinéraires de vinification sans sulfites ?
Les levures non-Saccharomyces, ou bioprotection, sont presque systématiquement prescrites dans les itinéraires sans sulfites.…
Dans le cadre d'un bail, les aménagements d'agroforesterie s'envisagent de façon variable selon que l'intention de plantation intervient alors que le bail se conclut ou si c'est en cours de bail. © J.-C. Gutner/Archives
Parcelles en fermage et agroforesterie viticole : ne plantez pas à la va-vite !
L’agroforesterie viticole fait partie des solutions agroécologiques ayant le vent en poupe. Les notaires de Jurisvin sont…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole