Aller au contenu principal

Le Fercal, résistant à la chlorose ferrique et qualitatif

Inscrit en 1977 au catalogue français, le Fercal est de plus en plus employé. Point avec Roger Pouget, directeur de recherches honoraire à l’Inra, sur les qualités de ce porte-greffe après quarante ans de culture.

Croisement du BC n°1B (lui-même issu d’un croisement entre Berlandieri Lafont n° 9 et l’ugni blanc) et du 31 Richter, le Fercal a été plébiscité lors de sa création pour sa haute résistance à la chlorose ferrique en sols calcaires. Après quarante ans de culture, cet atout a été largement confirmé, le Fercal s’avérant être le porte-greffe le plus résistant du marché, même dans des sols alcalins à pH supérieurs à 8. En revanche, à l’origine, les obtenteurs avaient mis en garde contre des problèmes de carence en magnésium induite sur des sols trop fortement fertilisés en potassium. Mais sa sensibilité relative n’a fait l’objet d’aucune remarque particulière susceptible d’empêcher le choix de cette variété. S’il faut éviter de l’implanter dans des sols trop riches en potasse, il ne risque pas de provoquer des carences magnésiennes dans les sols où la fertilisation potassique est équilibrée. Autre enseignement, en quarante ans, aucun cas d’incompatibilité au greffage n’a été signalé pour le Fercal. Il semble même disposer d’une forte affinité avec la syrah.

Amélioration de la qualité des vins

Par ailleurs, l’aptitude du Fercal à améliorer la qualité des vins issus du cépage greffé a été validée, notamment dans le Bordelais, où des viticulteurs l’ont implanté après avoir observé qu’il produisait des vins de meilleure qualité, susceptibles d’être classés dans le grand vin au bout de six à sept ans d’âge des vignes, alors qu’il fallait attendre beaucoup plus longtemps pour le SO4. Il semblerait donc que ce porte-greffe ait pour effet de raccourcir la durée nécessaire à la vigne pour atteindre le stade vieille vigne.

En revanche, les obtenteurs avaient sous-estimé l’aptitude du Fercal à se développer beaucoup plus rapidement que la plupart des autres porte-greffes dans des sols peu fertiles. Cela implique qu’il peut acquérir une très forte vigueur en sol très fertile. Un équilibre s’établit néanmoins après quelques années de culture. Malgré tout, il est recommandé de le planter de préférence dans les sols les moins fertiles et de ne pas amender ceux qui sont riches lors de la plantation. De même la fertilisation de ces vignes en cours de culture doit être modérée.

Pour plus d’infos : roger.paul.pouget@wanadoo.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole