Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Oenologie
Le débourbage améliore le fruité des rosés

Un débourbage à une turbidité de 100 NTU est préconisé pour les rosés de Provence.


Les rosés de Provence gagnent nettement en qualité par le simple fait de débourber intensément les moûts, " à une turbidité de moins de 200 NTU et si possible aux alentours de 100 NTU ", conseille Gilles Masson. Le directeur du Centre du rosé a comparé quatre intensités de débourbage (20, 100, 250 et 500 NTU) sur deux cépages provençaux (syrah et cinsault) et trois millésimes (2002 à 2004). Et les vins obtenus à partir de moûts débourbés intensément (20 ou 100 NTU) sont toujours ressortis nettement meilleurs que les moins débourbés (250 ou 500 NTU), à la fois en dégustation et à l´analyse. " Ils sont plus fruités, avec des notes de melon, orange, pêche, banane, ananas, et dans une moindre mesure plus fleuris, alors que les moûts mal débourbés présentent des notes de champignon, des caractères épicés, végétaux et animaux. " Le débourbage accentue également la sensation de gras en bouche et limite l´acidité, l´amertume et l´astringence. A l´inverse un débourbage raté diminue de 20 % l´intensité olfactive et accentue l´acidité et la couleur.
©B. Compagnon

Le Centre du rosé devrait bientôt proposer un petit coffret de jus rosés plus ou moins bien débourbés pour permettre aux vinificateurs de s´étalonner visuellement, ce qui évitera les mesures plus fastidieuses au turbidimètre.
A noter que toutes les modalités de débourbage ont fait l´objet d´une addition de nutriments pour éviter toute carence lors de la fermentation alcoolique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Microbiodiversité, un nouveau regard; sous la direction de Laurent Palka; Éditions matériologiques; 372 pages; 29 euros. © Éditions matériologiques
Trois ouvrages fondateurs sur la microbiologie du sol parus en 2019
Les progrès récents de la génomique ont permis de grandes avancées dans la connaissance de la microbiologie du sol. Destinés à un…
La contrainte née de la forme ronde de la bouteille a amusé Soulcié, plutôt habitué à dessiner pour des supports on ne peut plus plats. © C.Gerbod
Un dessin de presse sur bouteille
Dessinateur de presse, Thibaut Soulcié a relevé le défi de dessiner pour la bouteille de la 33e cuvée La Ficelle de la Cave de…
La HVE, un futur standard environnemental
Pionnière de la HVE, la filière viticole accélère le mouvement. Reste à savoir si la massification de la certification va se…
vignes en Languedoc
Bénéficier des avantages fiscaux des baux à long terme
En cas de transmission pendant la durée du bail, un abattement est applicable sur la valeur du foncier loué ou les parts sociales…
carte INAO appellation Bourgogne
Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao
Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6…
Laurent Rousseau, des Vignobles Rousseau en Gironde a choisit d'être audité via l'option A. Le contrôle de la mise en place des mesures agroécologiques comme l'enherbement est donc un passage obligatoire.
Comprendre la démarche HVE
La Haute valeur environnementale et son acronyme HVE, de toute la filière, mais de quoi s’agit-il vraiment ? Éléments de réponse.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole