Aller au contenu principal

sud-ouest
Le Collectif négrette défend le potentiel qualitatif de son cépage

Le Collectif négrette, créé il y a deux ans, a pour mission de valoriser le potentiel haut de gamme de son cépage star. Il impose pour cela un cahier des charges plus restrictif que celui de l'appellation. 

Le Château de Belaygues, le Domaine Labastidum et le Château Joliet sont les trois coups de cœur du jury chargé de déguster les vins du collectif négrette, le 17 mai dernier.  © AOP fronton
Le Château de Belaygues, le Domaine Labastidum et le Château Joliet sont les trois coups de cœur du jury chargé de déguster les vins du collectif négrette, le 17 mai dernier.
© AOP fronton

Il est tout à fait possible de produire des vins haut de gamme à partir du cépage négrette. C’est l’idée que défend le Collectif négrette, créé il y a deux ans par une dizaine de domaines de l’AOP fronton. Pour cela, le collectif impose un cahier des charges renforcé par rapport à celui de l’appellation. Les vins susceptibles de porter la collerette Collectif négrette sont composés de 70 % minimum de négrette issue de sélection parcellaire. L’élevage des vins doit durer quatorze mois minimum, contre cinq mois dans le cahier des charges de l’AOP. Enfin, les vins doivent être issus d’une culture certifiée biologique, en conversion ou HVE.

Lire aussi " Relever le défi d’une installation hors AOC connue "

Pas de marque déposée ni de classement

« Le collectif n’a pas déposé de marque, ni initié une démarche de classement. C’est le marché, c’est-à-dire les professionnels et les consommateurs, qui validera le projet si l’intérêt pour ce que nous faisons est au rendez-vous », indique Benjamin Piccoli, directeur de l’AOP fronton. Le 17 mai, un jury de professionnels s’est réuni pour élire à l’aveugle « trois coups de cœur » au sein des membres du collectif. Le Château de Belaygues, le Domaine Labastidum et le Château Joliet sont les lauréats. Les vins « seront envoyés à des cavistes et à des journalistes afin de mieux faire connaître les vins de l’AOP fronton ainsi que la démarche du collectif », précise le collectif dans un communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

L'utilisation du traitement à l'eau chaude est renforcée. © J. Grosman
La lutte contre la flavescence dorée redéfinie par un nouvel arrêté
Un arrêté publié au Journal Officiel le 27 avril 2021 définit les méthodes de surveillance et de protection de la vigne contre la…
3 conseils pour vinifier en rouge à partir de vignes gelées
Lors d’un webinaire le 22 juin dernier, l’ICV livrait ses conseils pour vinifier des raisins de qualité très hétérogène,…
L'entreprise Alatache rend possible le travail du sol sur des parcelles inaccessibles aux machines grâce au treuil. © X. Delbecque
Des solutions pour mécaniser les vignes en fortes pentes
La chambre d’agriculture de l’Ardèche a organisé en avril dernier une journée consacrée aux solutions pour les fortes pentes.…
L’Alouette lulu aime se percher sur des piquets de vigne. © A. Bossus
L’Alouette lulu, oiseau emblématique des vignobles
Cette alouette se repère au printemps grâce à son chant, « lululu », qui lui a valu son nom. Des mesures de préservation peuvent…
Un semoir à engrais verts pour chenillette fait maison
Teddy Martin, viticulteur à Janvry dans la Marne, a confectionné un semoir à engrais verts pour sa chenillette, sur la base d’un…
7 chiffres à retenir sur la viticulture bio en 2020
L’Agence bio a dévoilé son rapport sur le marché du bio à la production et à la consommation en 2020. Le vin fait toujours partie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole