Aller au contenu principal

val de loire
L’anjou blanc reprend le chenin des crus

L'INAO étudie actuellement le dossier porté par les producteurs d'anjou blanc, visant la reconnaissance de 5 crus classés au sein de l'appellation.

Si la demande est validée par l'INAO, les Crus de l'anjou blanc seront élaborés uniquement à partir de chenin. © FAN DE CHENIN
Si la demande est validée par l'INAO, les Crus de l'anjou blanc seront élaborés uniquement à partir de chenin.
© FAN DE CHENIN

Les producteurs d’anjou blanc ont déposé en décembre dernier un dossier auprès de l’Inao afin d’obtenir la reconnaissance de 5 crus classés au sein de leur appellation. C’est l’aboutissement d’une démarche engagée il y a près de vingt ans pour remettre au premier plan le cépage star du bassin ligérien, le chenin blanc. Invité sur Sud Radio le 26 décembre dernier, Patrick Baudouin, vigneron et coprésident de l’appellation, a explicité la démarche. « Nous avons re-hiérarchiser les terroirs en fonction de leur valorisation différentielle, afin de segmenter les parcelles dites d’assemblages et 'les vins fins' », indique le vigneron.

Cinq crus établis principalement sur des coteaux

Cinq crus potentiels pour des vins secs 100 % chenin sont sortis du lot : Montchenin (63 ha), La Tuffière (2,43 ha), Les Bonnes Blanches (11 ha), Les Treilles (2,7 ha) et Ardenay (13 ha). « La plupart sont sur des coteaux qui avaient été abandonnés avec l’arrivée de la mécanisation », rapporte Patrick Baudouin. En 2015, l’appellation avait essuyé un premier refus de reconnaissance des crus au motif que l’appellation était trop petite pour être hiérarchisée. Les producteurs espèrent que cette nouvelle demande sera la bonne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Des nouvelles règles pour les emplois viticoles au 1er avril 2021
La viticulture comme l’ensemble des secteurs agricoles doit appliquer la nouvelle convention collective nationale agricole (CCNA…
Olivier Lecomte, vigneron au Château de Passavant dans le Maine-et-Loire estime que le gros avantage des roues Kress est sa vitesse de travail, autour de 8km/h : " ça dépote" dit-il. © J.GRAVE
« Les doigts Kress, pour des jeunes vignes c’est parfait »
Dans le Maine-et-Loire, Olivier Lecomte, vigneron au Château de Passavant, dispose de tout un arsenal d’outils de travail du sol…
À l'avenir, le désherbage à l'aide de glyphosate ne pourra intervenir qu'une fois par an et ce sur 20 % de la surface. © X. Delbecque
Usage du glyphosate en viticulture : ce qui va changer
Pour la campagne 2021 la grande majorité des produits à base de glyphosate sera utilisable comme à l’accoutumée. Ce sera ensuite…
 © J. Grave
La HVE revoit ses IFT de référence à la baisse
Fin janvier la Commission nationale de la certification environnementale a annoncé une modification des IFT de référence pour le…
 © X. Delbecque
Des brosses intercep, pour un coup de propre rapide du rang de vigne
Les outils à brosses métalliques réalisent un faible travail du sol, mais ils se montrent intéressants lorsque les sols sont…
 © D. Esquiro
« On laisse le Heric attelé et dès qu’on a le temps on va dans les vignes »
David Esquiro, vigneron à Mirepoix dans le Gers, au domaine de la Higuère, cultive 30 hectares de vigne en IGP côtes-de-Gascogne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole