Aller au contenu principal

Royaume–Uni
L'Angleterre croit aux vins allégés en alcool

Les ventes d'alcools de faible degré ont progressé de 11% outre-Manche cette année. Les metteurs en marché profitent de l'aubaine pour promouvoir les vins allégés

Les metteurs en marché britanniques ont gonflé leurs stocks de vins allégés en alcool en prévision des achats de Noël. La vente des alcools (vins, bières, cidres) allégés a  en effet progressé de 11% cette année et la dernière étude consommateur en date confirme cet engouement. « 59% des 800 personnes que nous avons interrogées apprécient le concept de vin allégé en alcool », annonce  Amanda Walker de la société d'import PLB, qui a mené l'étude en septembre dernier.  Faut-il pour autant  foncer tête baissée dans ce nouveau créneau ? Pas si simple. «Si le fait d'être allégé est un plus, ce qui prime avant tout pour le consommateur demeure le goût du vin. Il faut absolument lui proposer des vins allégés aussi agréables à boire que les vins plus alcoolisés. Et pour l'instant, les consommateurs n'ont pas une bonne image de la majorité des vins allégés proposés. »

Autre problème : le positionnement de ces vins dans les rayonnages de supermarché. Ils sont pour l'instant répartis par région de production, sans différenciation visible par rapport aux vins classiques. « Il est difficile de les positionner de manière à ce que le consommateur les repère facilement, regrette Peter Darbyshire de PLB. « J'espère que dans trois à quatre ans, les vins allégés deviendront une catégorie à part entière de vins, comme les rosés. »

Le WSTA (Wine and spirit trade association) souhaite également trouver une terminologie moins ambigüe pour  définir la catégorie des vins allégés. Les anglais utilisent actuellement les  termes  de « lower alcohol wines » ou « reduced alcohol wines » que le  consommateur peut facilement confondre  avec les « low alcohol wines » définis comme les vins titrant moins de 1,2% d'alcool. Enfin, l''association des metteurs en marché souhaite également entamer des négociations pour réduire le montant des taxes pour cette catégorie de vin.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Après le gel, la filière viticole face aux intolérances de l’opinion publique
Après une semaine sur le pied de guerre pour protéger leurs vignes contre le gel, vignerons et vigneronnes doivent maintenant…
Un enherbement trop haut ou un travail du sol trop récent peut aggraver les effets du gel de printemps. © J.- C. Gutner
Quels effets de l’herbe et du travail du sol sur le risque de gel en viticulture ?
Avec la limitation du glyphosate, les situations enherbées ou travaillées vont devenir de plus en plus fréquentes. Or elles n’ont…
[VIDEO] Lancement de l'Herbiduo, un outil qui combine travail du sol intercep et herbicide de pré-levée

Fruit de la collaboration entre le groupe CAPL et le constructeur provençal de matériels viticoles Hervé & Mauricio, l'…

Gel : les élus de la vigne et du vin demandent « un plan de sauvetage » de la viticulture
Après une semaine de gel intense qui a touché la quasi-totalité des vignobles français, l’heure est à la mobilisation pour les…
Ce que l’on sait des dégâts de gel dans les vignobles septentrionaux
Dans les vignobles situés au nord de l’Hexagone, seule l'Alsace semble tirer son épingle du jeu après une semaine de gel d'une…
Gel : Les vignobles méridionaux trinquent
Les premières estimations de pertes de récolte dans les vignobles de la moitié sud de l’Hexagone se font connaître après un…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole