Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Effluents en Champagne
L´aire de transit traite les marcs à la source

Idéal Bennéco expérimente un nouvel outil pour traiter et compresser les marcs de raisin sans polluer.


L´entreprise champenoise Idéal Bénnéco continue d´innover dans le domaine du traitement des marcs de raisin pour éviter toute pollution. Elle expérimente cette année une « aire de transit », c´est-à-dire une plate-forme pour traiter les marcs gras, directement à proximité des centres de pressurage. La première installation doit fonctionner sur la commune de Cramant pour traiter les marcs de 25 centres, soit 100 tonnes par jour.
Au moins 15 % des jus sont récupérés
Cette aire de transit se présente sous la forme d´un bac de rétention, où sont déposés les marcs de chacun des centres. Elle est équipée d´un système de filtration par tamisage qui permet de récupérer au moins 15 % des jus. Les marcs ainsi égouttés sont ensuite repris et passent dans un système novateur d´essorage (baptisé process Révolution). Il s´agit d´une vis sans fin qui compresse les marcs jusqu´à éliminer 35 % de jus. L´objectif est de diminuer le volume des marcs à traiter. Ceux-ci peuvent ainsi être acheminés plus facilement dans un centre de traitement adapté pour être revalorisés en compost, alimentation animale, cosmétique, pharmacie. Ils peuvent même être enrubannés en balles pour faciliter leur transport. Quant au jus, il est récupéré dans une citerne pour être transporté directement en distillerie. Idéal Bennéco est en partenariat avec la distillerie Finedoc.
Une vis sans fin essore le marc pour extraire 35 % des jus. ©Idéal Bénnéco

« Le système des aires de transit est amovible, conçu sur mesure, simple à installer sur tout type de terrain, indique Idéal Bennéco. Il respecte les normes environnementales les plus strictes et anticipe même celles du futur. Il n´y a aucun risque d´écoulement des jus ni de pollution des nappes phréatiques ou rivières. » L´aire de transit évite également l´entreposage prolongé des marcs qui génère souvent une gène visuelle et olfactive.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

Vignette
Les chambres d’agriculture dévoilent leur plan stratégique

Les chambres d’agriculture ont dévoilé cet été leur projet stratégique pour la période 2019-2024. L’assemblée permanente des…

Vignette
Les crémants jouent collectif pour progresser à l’export
Alors que le marché français des effervescents est jugé mature, les huit appellations françaises de crémant veulent se promouvoir…
Vignette
Les Vignerons ardéchois s’engagent à protéger la faune
L’Union des vignerons ardéchois a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Ligue pour la Protection des…
Vignette
Vers une modulation du travail du sol en temps réel
Le capteur SoilXplorer de CNH établit des cartographies de variabilité intraparcellaire des sols et pilote en direct les outils…
Vignette
Beaujolais : 30 % de pertes suite à la grêle
Dimanche 18 août en fin de journée, la grêle s’est invitée sur les terroirs des Pierres Dorées, un secteur pourtant protégé par…
Vignette
Le soufre a-t-il accentué les effets de la canicule ?
Les applications de soufre avant l’épisode de canicule du 28 juin dernier ont parfois aggravé les symptômes observés de brûlures…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole