Aller au contenu principal

L'aide à l'acquisition de pulvés performants est ouverte

Dans le cadre des objectifs de réduction des phytos et de l'application des ZNT, le gouvernement avait annoncé un programme d’aide aux investissements. Ce plan doté d’une enveloppe de 30 millions d’euros est à présent opérationnel.

Une enveloppe de 30 millions d'euros est dédiée aux investissements de matériels permettant de réduire significativement l'usage des phytos. FranceAgriMer vient d'ouvrir la téléprocédure pour le dépôt des demandes. Elles seront traitées selon l'ordre d'arrivée.
© X. Delbecque

Prévu dans le volet agricole du Grand plan d'investissement lancé par le gouvernement, le programme d'aide aux investissements destinés à limiter l'usage des phytos est opérationnel, a annoncé FranceAgriMer dans un communiqué, le 29 juillet 2020. Le taux d’aide s’élève à 30% ou 40% du coût hors taxes « en fonction des équipements envisagés ». Les dépenses doivent être comprises entre 500 euros et 40 000 euros. L’aide ne peut financer ni de l’achat du matériel d’occasion, ni des frais de main d’œuvre. Elle n'est pas rétroactive.

Les investissements éligibles sont ceux « pour l’acquisition de certains matériels permettant de réduire significativement la dérive et/ou la dose de pulvérisation de produits phytosanitaires, ainsi que certains matériels de substitution à l’usage de produits phytopharmaceutiques ». La liste du matériel est listé en annexe de la décision publiée le 9 juillet au BO-Agri. Pour la consultez, téléchargez le PDF ici.

Les dépôts des demandes d’aide est accessible sur le site de téléprocédure ouvert par FranceAgriMer jusqu’au 31 décembre 2020. Mais le dispositif sera clôturé avant si l'enveloppe est épuisée. Mieux vaut donc ne pas tarder pour déposer sa demande puisque les paiements sont effectués dans l'ordre d'arrivée des dossiers.

A noter que le taux de base est majoré de 10 points pour les CUMA et pour les entreprises dont 20% au moins du capital social est détenu par des jeunes agriculteurs ou pour des exploitations agricoles installées depuis moins de 5 ans à la date du dépôt du dossier de demande d'aide.

A lire aussi : La pulvérisation confinée débarque

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

À l'avenir le choix du porte-greffe pourrait être fait en fonction de son influence sur le pH et l'acidité du moût. © P. Cronenberger
Le porte-greffe de la vigne influence l’acidité des moûts
Des chercheurs australiens ont évalué l’effet du porte-greffe sur l’absorption du potassium. Tous ne sont pas égaux, ce qui joue…
Les amibes sont des micro-organismes unicellulaires. L'une d'elle, Willaertia magna, pourrait bientôt devenir une substance active de lutte contre le mildiou, aux vues de résultats au champ prometteurs. © Amoéba
Essais prometteurs pour un nouveau produit antimildiou de biocontrôle en vigne
Un biofongicide à base d’amibe, en test au champ depuis l’an dernier, a confirmé en 2020 son efficacité contre le mildiou. De…
Les bennes à vendange peuvent faire partie intégrante de la chaîne de tri, en plus d'assurer le transport. © Gimbre
Le transport de la vendange au service de la qualité
Les vignerons ont mis un point d’honneur à s’équiper de machines à vendanger et de matériels de chai dernier cri pour maintenir…
[ Coronavirus ] Pas de Vinitech-Sifel au parc des expositions de Bordeaux en 2020
Les trop nombreuses incertitudes liées à la situation sanitaire et économique mondiale ont contraint les organisateurs du…
Le moût blanc de noir macère pendant une dizaine de jours sur des marcs rouges issus de vinifications classiques servant à élaborer des cuvées structurées.   © Domaine Zusslin
Un vin rouge fait (presque) comme un blanc
Un domaine alsacien propose une cuvée de pinot noir élaborée à partir d’un blanc de noir repassé sur des marcs de rouges…
Le Bearcub affiche une largeur de 1,32 m.
Un nouveau robot utilisable en viticulture
La start-up californienne Ztractor prépare un tracteur autonome électrique pour les vignes, mais pas uniquement.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole