Aller au contenu principal

Vigne : la passion de la vigne et du vin. Actualité sur la viticulture, l’œnologie, l'équipement, dédié aux viticulteurs et aux

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Oenologie
La souche de levure Maurivin B dégrade l´acide malique

Des essais de la Faculté de Bordeaux ont comparé les capacités de dégradation de l´acide malique de cinq souches de levure. Maurivin B s´est montrée la plus désacidifiante.


Les souches de levure ne se contentent pas de fermenter les sucres, elles peuvent également contribuer à diminuer l´acidité des vins. Et là, il y a levure et levure. La Faculté d´oenologie de Bordeaux a comparé, à la demande de la société Burns Philp, les capacités de dégradation de l´acide malique de cinq souches commercialisées par cette société : Canadivin Primeur, Canadivin UCD 522, Maurivin B, Canadivin Cru-Blanc, Maurivin AWRI 796. Résultat : la plus désacidifiante est la Maurivin B, elle a dégradé 50 % à 60 % de l´acide malique de départ sur moût rouge. A l´inverse, les souches AWRI 796 et Cru-Blanc sont les moins gourmandes en acide malique, elles en dégradent moins de 17 % (sur moût blanc). Les deux autres souches donnent des résultats intermédiaires, avec une dégradation de 20 à 40 % du malique.

Pas d´impact sur les malos
Dans les essais bordelais, le choix de la souche de levure n´a pas d´impact sur le déroulement des fermentations malolactiques à suivre. Tous les vins ensemencés avec la bactérie lactique viniflora oenos ont terminé leur malo sans différence de vitesse notable.
Par ailleurs, la Faculté d´oenologie a observé l´influence d´un ajout d´acide malique sur les levures.
L´addition d´acide malique (6 g/l) n´a pas modifié les vitesses de fermentation alcoolique mais a influencé le nombre de levures présentes dans le moût. Les souches Maurivin B, AWRI 796 et Cru-Blanc, se sont davantage multipliées avec une concentration élevée d´acide malique. A l´inverse pour Primeur et UCD 522, la population totale est nettement inférieure en présence d´acide malique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Vigne

Les plus lus

La boarmie et une chenille arpenteuse qui se confond avec le bois ou les vrilles. © IFV Alsace
La boarmie, mange-bourgeon de la vigne
La boarmie est un mange-bourgeons qui peut attaquer la vigne du stade gonflement des bourgeons jusqu’au stade une feuille étalée…
L’agenda vitivinicole du mois de février
Février est le mois le plus court de l’année, mais certainement pas le moins dense. Salons, colloques, journées techniques,…
L’ISVV développe sa propre base de données microbienne
Microflora, la cellule de transfert de l’ISVV (1), propose depuis l’automne d’identifier les micro-…
Les drones en viticultures sont principalement utilisés pour réaliser des cartographies montrant l'indice de végétation NDVI des parcelles. © BIVB
Zoom sur les capteurs de végétation
La viticulture de précision est rendue possible par le développement des capteurs. Voici un point sur leur mode de fonctionnement…
carte INAO appellation Bourgogne
Les vignerons bourguignons prêts à faire le siège de l’Inao
Les projets de délimitation de l’AOC bourgogne par l’Inao hérissent le vignoble bourguignon. Un rassemblement est lancé pour le 6…
Rayon vin du Leclerc Ville-la-Grand © E. Brugvin
En grande distribution, le rayon vins se réinvente
Dans un contexte de baisse de la consommation de vin, de changement des habitudes d’achat, et depuis la loi Egalim, de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Vigne
Consultez les revues Réussir Vigne au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters des filières viticole et vinicole